Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 09:44

spirale protégée 

L'escargot dans la cheminée

 

 

Doucement il offre

Et puis il dissimule

 

Ses cornes vives

 

Invariablement il rampe

Sur le chemin mouillé

 

Du vieux monde

 

Inlassablement il se meut

Dans sa ronde spirale

 

Permanente

 

Pesamment il avance

Dans le grand labyrinthe

 

De la vie

 

Mystérieusement la lune

En son hélice

 

S’est lovée

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Dans la série " cette nana fait n'importe quoi ", je collectionne les escargots et celui-là j'avoue que j'aimerais bien le posséder ...


Répondre
C


Une nana qui aime les escargots, c'est quelqu'un de bien ! Celui-ci est thaïlandais, en tadelakt, tout en nuances de vert Véronèse, lichen, olive... Je l'aime !



A

qu'un escargot vous inspire de telle façon, moi je dis, chapeau!


Répondre
C


Merci, Askelia, de votre balade à travers mes écrits.



J

Joli escargot ! magnifique poésie subtile et reposant sur la vie : j'aime :-)
Merci Amitiés
Juliette


Répondre
C


Oui, c'est un bel objet dans son inutilité. Merci, Juliette, de votre regard.



A

La photo magnifique t' a admirablement inspirée, j' aime tes mots justes et profonds dans l' observation.
Bises


Répondre
C


Merci, AngelJanvier. C'est un objet que je me suis offert : il ne sert à rien, sinon à rendre beau le quotidien !



D

Il progresse dans sa lenteur
sans cesse réinventée,
portant sur son dos
la spirale de l'univers
dans son infinitude.


Répondre
C


Merci, Dan, pour cette nouvelle variation sur la lenteur.



L

L'escargot... apprentissages du temps : celui de la marche, les tentacules tendues vers l'oiseau / celui de la séduction, doux et long balai où chacun, peu à peu, retrouve son visage / celui de
l'accouplement, lent accueil de l'autre / celui de l'enterrement, pour que d'autres se disent / celui de l'éloignement, pour que tous grandissent. Merci pour ce bel hommage à ces petits êtres que
nous ne voyons pas toujours. Anne


Répondre
C


Merci, Anne, de décliner à votre tour les temps de l'escargot.



N

Bel hommage à cet animal fascinant.


Répondre
C


Un être étrange en effet que ce limaçon à coquille ou colimaçon.



G

jolie,jolie, que cette ode à l'escargot, douceur de velour, pour cette petite bête si timide
Bises
Olga


Répondre
C


La coquille de l'escargot, telle une image de la perfection. Merci de votre présence ici.



D

Joli hommage à la timidité et à la lenteur


Répondre
C


Merci, Dominique. Regarder un escargot, c'est faire durer le temps.



C

Bien bel escargot et poéme , merçi Catherine ! ..


Répondre
C


C'est un escargot réalisé par un artisan thaïlandais. J'en aime la couleur verte et la patine vernissée.



Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche