Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:56

Fenetre-a-Vejer-de-la-Frontera-Espagne.JPG 

Fenêtre à Vejer de la Frontera, Andalousie

(Photo ex-libris.over-blog.com Juin 2011)

 

 

 

Pour la femme voilée

Muette emprisonnée

Pour la femme au foulard

Dans son tissu mouroir

Pour la femme au haïk

Reléguée archaïque

Pour la femme au hijab

La désignée coupable

Pour la femme en burka

Derrière son judas

Pour la femme au nikab

Sous le joug panarabe

 

Je rêve au jour vivant

A ce temps transparent

Quand tomberont enfin

Les murailles d’airain

Quand libre à sa fenêtre

On la verra renaître

On entendra son rire

Les mots de son désir

Cette ombre à l’agonie

Derrière la jalousie

 

 

 

Pour la communauté de Hauteclaire,

Entre Ombre et Lumière,

Thème : les fenêtres

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Martine 16/10/2011 11:46


Bonjour Catheau,

Un texte fort sur cette fenêtre dépouillée , presque abstraite. Des mots très émouvants. Merci pour ce magnifique partage.

Bon dimanche à vous Catheau
Martine


Catheau 18/10/2011 22:52



Merci, Martine. Qui ne compatirait au sort de ces femmes enchaînées ?



Kri 14/10/2011 16:47


J'aime le mot "jalousie" utilisé pour les stores ... cela évoque le sentiment du même nom je trouve


Catheau 15/10/2011 23:34



Un mot chargé de multiples connotations. Merci, Kri, de votre visite.



Frieda 14/10/2011 12:50


Bonjour
Ce texte me fait penser à Aziyadé
Un beau roman où le jalousie fenêtre
à le beau role
Bon vendredi
Frieda


Catheau 15/10/2011 23:31



Un roman qui gagne à être relu. Merci, Frieda, de votre passage.



Elo 14/10/2011 12:32


Très beau poème... Mais le foulard est-il une prison pour toutes. Je ne suis pas sure... C'est là la difficulté. Bisous


Catheau 15/10/2011 23:29



Certaines le revendiquent. Mais est-ce vraiment leur libre arbitre ?



eva48 12/10/2011 18:46


quand les hommes auront compris...


Catheau 13/10/2011 22:49



Un jour peut-être...



vita 12/10/2011 17:47


Cette fenêtre-prison ,symbole de la femme opprimée comme tu le dis ds ton poème est à détruire très certainement....Mais il faut que les femmes le veuillent ou puissent le vouloir...Combien ds
l'ignorance n'ont même pas conscience qu'elles sont en droit d'être libres. Poids de la tradition, habitude....Un long chemin...VITA


Catheau 12/10/2011 18:32



Effectivement, les femmes sont souvent les complices, malgré elles, de leur propre esclavage. C'est pour cela que le prix Nobel de la Paix attribué à deux Libériennes et une Yéménite est d'un
grande portée symbolique. Amicalement.



valdy 12/10/2011 16:54


Jalousie est pour moi un mot éloquent dans ses deux acceptions. L'étroite vue qu'elle laisse quand elle est élément architectural va de pair avec le sentiment de doute permanent qui est à la source
de cette tradition. Cacher sa femme comme un joyau .... Ces femmes sous le joug masculin méritent évidemment un poème. Merci de l'avoir fait Catheau.
PS : j'aime prendre le temps pour vous lire. D'ailleurs, faire autrement est inenvisageable. C'est pourquoi je reviendrai, après ma petite pause de quelques jours... Mais vous êtes passée chez moi
et .... Merci


Catheau 12/10/2011 18:28



Comme le dit Lawrence Durrell, "ce n'est pas l'amour qui est aveugle mais la jalousie". Merci de prendre le temps de me lire : mes articles sont souvent longs, ainsi que me le reproche mon
fils ! Profitez bien de votre pause, Valdy.



Hauteclaire 12/10/2011 14:11


Bonjour Catheau,
derrière l'ouvrage de la fenêtre, une vie qui n'en est pas une...
Des mots pour le rappeler, et espérer.
Merci à toi


Catheau 12/10/2011 18:22



Derrière la jalousie ou le moucharabieh, des vies obscures qui attendent la lumière.  A bientôt.



Monelle 11/10/2011 17:03


Espétons qu'un jour toutes les femmes du monde pourront se montrer à leur fenêtre ! merci d'avoir écrit pour celles qui ne le peuvent pas !
Monelle


Catheau 12/10/2011 18:09



Comment imaginer qu'un geste aussi simple soit impossible ? C'est impensable pour nous ! A bientôt, Monelle.



Dan 11/10/2011 11:16


L'avenir de l'humanité passe par cette libération . Amitiés Dan


Catheau 12/10/2011 18:03



Oui, la femme est l'avenir de l'homme, ainsi que le dit le poète. Amitiés.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche