Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 11:29

foujita-le-petit-ecolier-en-blouse-noire-1918.jpgLe petit écolier en blouse noire, Foujita

 

 

En cette semaine du Printemps des Poètes consacrée aux « Enfances », je suis heureuse d’avoir concouru pour le concours des éditions Omnibus réservé aux blogueurs.

Le jury, composé de l'équipe éditoriale des éditions Omnibus et des deux auteurs de l'ouvrage Cent récitations de notre enfance, Albine Novarino-Pothier et Bé́atrice Mandopoulo, a classé mon poème à la 5ème position de son top 10.

Par ailleurs, Suzâme, toujours soucieuse de partager la poésie, a proposé ce texte à son association PoéVie à Nanterre. Qu’elle en soit remerciée. http://suzame-ecriture.over-blog.com/article-printemps-des-poetes-enfances-j-1-101598585.html

 

Petit écolier 


Il est bien loin déjà le parfum de l’école

Des dictées ânonnées des leçons rabâchées

Des jours où l’on jouait aux billes à pigeon-vole

Le cœur empanaché

 

Il ne reviendra plus le ciel de la marelle

On sautait sur un pied les genoux écorchés

Les garçons et les filles en belle ribambelle

Le cœur amouraché

 

Il s’est enfui le temps de la petite enfance

Quand on jouait aux barres et puis à chat-perché

Dans les rires et les cris d’une douce innocence

Le cœur effarouché

 

Mais il roule en moi comme une ronde toupie

Qui tourne infiniment sans en être empêchée

Un petit écolier dont j’ai la nostalgie

Dans mon cœur écorché

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Concours
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 08:42

 Petit écolier 2

L'école du village, Albert Anker

 

 

Il est bien loin déjà le parfum de l’école

Des dictées annonées des leçons rabâchées

Des jours où l’on jouait aux billes à pigeon-vole

Le cœur empanaché

 

Il ne reviendra plus le ciel de la marelle

On sautait sur un pied les genoux écorchés

Les garçons et les filles en belle ribambelle

Le cœur amouraché

 

Il s’est enfui le temps de la petite enfance

Quand on jouait aux barres et puis à chat-perché

Dans les rires et les cris d’une douce innocence

Le cœur effarouché

 

Mais il roule en moi comme une ronde toupie

Qui tourne infiniment sans en être empêchée

Un petit écolier dont j’ai la nostalgie

Dans mon cœur écorché

 

Pour le concours organisé par les Editions Omnibus, relayé par FaceBook,

link

 


 

Repost 0
Published by Catheau - dans Concours
commenter cet article

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche