Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:08

 

je-te-fais-un-dessin.png

 

 

Au lendemain du  7 janvier 2015, réécouter Eluard :


[...]

Sur mes refuges détruits

Sur mes phares écroulés

Sur les murs de mon ennui

J’écris ton nom

 

Sur l’absence sans désir

Sur la solitude nue

Sur les marches de la mort

J’écris ton nom

[...]

 

Et par le pouvoir d'un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

 

Liberté

 

Poésies et Vérités, 1942

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 23:00

jeanne-Proust.jpg

 Jeanne-Clémence Prous, née Weil, la mère de Marcel Proust

(Crédit photos : link)

 

 

« Nous tuons tout ce que nous aimons […] Si nous voulions y penser, il n’y a peut-être pas une mère vraiment aimante qui ne pourrait, à son dernier jour, adresser ce reproche à son fils. Au fond, nous vieillissons, nous tuons tout ce qui nous aime par les soucis que nous lui donnons, par l’inquiète tendresse elle-même que nous inspirons et mettons sans cesse en alarme. »

Proust, « Sentiments filiaux d’un parricide », Le Figaro, janvier 1907.

 


« Toute notre vie n’aura été qu’un entraînement, elle à me passer d’elle pour le jour où elle me quitterait […]. Et moi de mon côté, je lui persuadais que je pouvais très bien me passer d’elle. »

Proust à Barrès.

 

 

 

 

BLOG EN PAUSE

 

 

 


 

 


 

Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 07:08

 

pasolini.jpg

Photo extraite de l'exposition Pasolini Roma

Pasolini et le comédien interprétant le Christ dans L'Evangile selon saint Matthieu

 

 

La conoscenza è nella nostalgia.

Chi non si è perso non possiede

 

La connaissance est dans la nostalgie

Qui ne s'est pas perdu ne possède pas

 

Pasolini, Poésie avec littérature (1951-1952)

Un choix de textes dans Adulte ? Jamais (2013)

 

 

 

Blog en pause

 

 


 

 

 


Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 19:38

Marie-Olympe-de-Gouges.jpg

Olympe de Gouges,

Pastel d'Alexandre Kucharski

 

X. 

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions mêmes fondamentales, la femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune […] »

C’est ce qu’affirmait Marie Olympe Gouze, dite Olympe de Gouges, dans l’article X de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Elle mourut guillotinée le 3 novembre 1793, à l’âge de 45 ans.

 

link 

Lettre de Olympe de Gouges à Marie-Antoinette suivie de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

 

 

 


Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 22:00

 

Les7-age-de.jpg

Les sept âges de la vie, Hans Baldung

 

 

 

Grandir consiste, en fin de compte, à comprendre que sa propre expérience incroyable et unique

est ce que tout le monde partage

(Le Carnet d'or, Doris Lessing).

 

 

 

 

Blog en pause

 

 

 


Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 12:03

 

 

 

Camus-2.JPG

L'océan Pacifique vu du Harbour National Park à North Head

(Photo ex-libris.over-blog.com, février 2013)

 

 

De retour de l'été australien dans l'hiver européen, j'entends, murmurée encore en anglais et comme un écho lointain, cette petite phrase de Camus, dans Retour à Tipasa :

"In the midst of winter, I found there was, within me, an invincible summer."

 

 

 


Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 12:54

 

Atelier-de-Bourdelle-001.JPG

Coin d'atelier éclairé la nuit, 1899

(Photo (ex-libris.over-blog.com) d'une carte postale du Musée Bourdelle/Roger-Viollet)

 

 

 

"Vous pensez que je vous vois avec l'intérieur des formes, avec les habits de tout le monde, mais c'est dans les étalages du vertige que vous vous êtes vêtu pour moi. (Cours d'Antoine Bourdelle à l'Académie de la Grande Chaumière, 07 avril 1910. Paris, Musée Bourdelle)

 

 


 

 


Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 08:19

  pont japonais

  Le bassin aux nymphéas, Harmonie verte, 1899, Claude Monet

 

Jeudi 23 septembre 2010, Laurence Piquet consacrait son émission Un soir au musée à l’exposition Claude Monet qui s’ouvre au Grand Palais. A la fin, elle s’entretenait avec Alexandre Duval-Stalla, auteur d’un ouvrage sur l’amitié entre le peintre et Georges Clemenceau, une relation unique entre un peintre et un homme politique.

Voici ce que disait le Tigre au peintre de Giverny :

 

Vos yeux voient des choses que je ne vois pas !

 

Mes yeux ont besoin de votre couleur !

 

Un bel hommage au peintre de la lumière ! 

  Monet clemenceau une amie sur le pont japonais photo du com

  Georges Clemenceau, Claude Monet et une amie, sur le pont japonais,

Photo du comte Samji Kuroki, 1921

 

 

 

A lire : Claude Monet- Georges Clemenceau : une histoire, deux caractères, Gallimard, 2010.

 

 

 

Vendredi 24 septembre 2010

Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 10:02



"Quand, à l’occasion de la commémoration de la libération des camps, on associera Varlam Chalamov (Récits de la Kolyma) et Primo Lévi (Si c’est un homme), on aura construit l’Europe."  Jorge Semprun à La Grande Librairie, jeudi 25 février 2010.




varlam chalamov

Varlam Chalamov 

                                                                                      




 
                                

Primo Lévi
Primo Lévi



Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 14:22

Barrault-Nyssen.jpg 

 

Vendredi 16 janvier 2010, La 5 diffusait dans la série Empreintes un film consacré à Hubert Nyssen, créateur de 1977 à 1994 des Editions Acte Sud, des Assises de la Traduction littéraire et de l’Association du Méjean (soirées musicales et lectures), qui a redonné vie à un quartier d’Arles.

Le film de Sylvie Deleule nous a fait rencontrer un écrivain et éditeur de 84 ans, passionné et passionnant, qui a raconté avec simplicité son enfance à l’ombre de ses grands-parents très aimés, sa jeunesse, et l’audace que fut la création d’une maison d’éditions à Arles, loin de tout parisianisme. Il a évoqué comment Actes Sud est née de son désir de faire découvrir des auteurs étrangers méconnus, le bonheur de les avoir accompagnés dans leur travail d’écriture, le compagnonnage avec sa femme traductrice, la « consécration », lorsque Laurent Gaudé, publié dans sa maison d’édition, obtint le Goncourt pour Le Soleil des Scorta.

Grand passeur, celui qui nous donna la chance de lire Paul Auster et Nina Berberova, nous a accordé un petit moment de grâce. On le voit en effet dans le superbe cloître Saint-Trophime d’Arles, lors des Lectures en Arles, de juin 2009. Marie-Christine Barrault y lit sans emphase aucune, en toute vérité, L’Homme assis dans le couloir de Marguerite Duras. Lorsque la comédienne a fini sa lecture, il s’approche d’elle, l’embrasse pour la remercier, et s’adresse au public : « Il y a ce que Marguerite Duras a écrit, il y a ce que Marie-Christine a lu, il y a ce que vous avez entendu. »

En quelques mots, il nous donne ainsi à comprendre le merveilleux voyage des mots en littérature et la magie de l’acte de lecture, dont il s’est fait toute sa vie l’ardent défenseur.

Samedi 16 janvier 2010

                                                                                                        Lectures en arles

Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche