Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 10:24

  dali enfant soulevant la peau de

Dali enfant, soulevant la peau de la mer pour regarder un chien,

Salvador Dali,1950

 

 

 

Charles petit garçon c’est ton anniversaire

Et je voudrais savoir en curieuse grand-mère

Quelle ronde tremblée dansent dans ta mémoire

Les beaux abécédaires dessous tes cheveux noirs

 

Quel est ce lumineux et fragile brûlot

Qui incendie soudain la forêt de tes mots

Cet Eole ouragan qui souffle dans ta bouche

Et t’invite à nommer les lunes et la mouche

 

Fabuleuse genèse des alphabets défunts

Qui sans cesse revit en l’enfant incertain

Charles petit garçon aux limbes du mystère

Qui ânonne les mots de ton père et ta mère

 

Quand de ta voix ailée tu chantes des comptines

Les langues ressuscitent dans ton âme enfantine

L’accent mélodieux du vieux parler latin

Et l’unique syllabe du doré viêt-namien

 

D’où vient que lentement tel un blanc nénuphar

Du plus loin de toi-même et de tes cauchemars

Tu fais soudain éclore un mot incandescent

Petit Poucet perdu aux lointains cailloux blancs

 

Charles dont les yeux noirs dessillent tous les mondes

Ignorant du miracle des lettres vagabondes

Je ne saurai jamais au temps où il renaît

De ce Verbe hermétique l’indicible secret

 

Pour les quatre ans de Charles Hoàng-Long, le 13 janvier 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Les chemins d'Anne Le Sonneur 16/01/2011 20:05


Les mots renaissant dans les yeux écarquillés de l'enfant. Merci pour ce beau poème et ce visage du petit Charles. Anne


Catheau 16/01/2011 23:03



Il est grand mon émerveillement d'entendre mon petit-fils passer du français au viêt-namien avec un égal bonheur ! Merci de votre visite vespérale.



Nounedeb 16/01/2011 17:44


Bonjour Catheau, après Picasso, et l'hommage au fils, vous nous gratifiez et d'un Dali (que je trouve plus important), et d'un beau poème sur la petite enfance. Bonne soirée à vous.


Catheau 16/01/2011 23:00



Bonsoir, Nounedeb. J'aime beaucoup ce tableau dans lequel Dali se représente sous la forme d'une petite fille (qu'il croyait être). J'en retiens cette belle idée de déchiffrement du monde. 



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche