Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 18:33
P1020283
Maison Eurêka, tout près de M
oka,

Dessous la varangue aux senteurs de mangue.

Maison Eurêka, je viens de là-bas ;
Ce lieu enchanté, comment l'oublier ?

Maison Eurêka, j'y entends mes pas,
Meubles de santal d'un pays natal.

P1020286-copie-2.JPG
Aux murs décorés, indiennes colorées,
Amours désunies, Paul et Virginie.

Assiettes de Chine à la pâte fine,
Oranges et bleus des comptoirs heureux.

P1020305
Sur la table ronde une mappemonde,
C'est tout le bonheur d'être un voyageur !

P1020306

Sculpture de dodo, gros canard pataud,
Et les Hollandais les ont massacrés.

Une table à thé aux formes ouvragées,
Scones d'un passé qui était anglais.

P1020294
Dans les hauts miroirs, c'est la vieille Histoire,
Celle d'une enfance à l'Isle de France.

Maison Eurêka, très très loin là-bas,
Bretonne et Française, Créole et Anglaise,

P1020299
C'est là que vécut la grande tribu
Des dix-sept petiots d'Henry Le Clézio.

Jean-Marie Gustave au profil batave
Est son descendant aux sandales de vent
.

P1020281

Jeudi 04 mars 2010, à Moka, Ile Maurice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

seb 12/03/2010 08:22


Ben dis donc Maurice t a inspire!


Catheau 11/03/2010 18:21


Merci de votre commentaire. La visite de cette demeure est un de mes plus beaux souvenirs de l'Ile Maurice, d'autant plus que j'ai une passion-littéraire s'entend- pour Jean-Marie Le Clézio.


Jean-Pierre 11/03/2010 16:13


C'est enchanteur, ça laisse rêveur !


Jean-Pierre 11/03/2010 16:12


C'est enchanter § ça laisse rêveur !


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche