Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 11:28

DESSIN-COCTEAU-1954-.jpg

Dessin de Cocteau, 1954, paru dans le numéro 1 de la revue Arcadie

 

 

On a bâillonné

la bouche

mais le dessin criait

encore

On a brûlé le dessin

mais il s’est reformé

dans les flammes

On a éteint le feu

mais le reflet du dessin

flottait dans l’eau

On a asséché l’eau

mais le dessin  

dansait dans l’air

On a étouffé l’air

mais le dessin s’était imprimé

dans l’esprit

et le cœur

 

Au lendemain du 7 janvier 2015

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Carole 13/01/2015 01:21

Un poème superbe. La liberté est fragile comme la vie. Mais, comme elle, elle est forte aussi, plus forte que tout, puisqu'elle se ressème dans chaque vie nouvelle.

Catheau 21/01/2015 16:44



Merci, Carole. Quelle atteinte terrible à la liberté et à l'esprit que ces événements récents ! Espérons qu'ils seront la tragique occasion d'une prise de conscience.



Martine 12/01/2015 19:01

Quel bel hommage Catheau

Je suis Charlie

Catheau 21/01/2015 16:28



Merci, Martine. Croyons en la force de l'esprit.



Alice 08/01/2015 19:26

Un hommage aux dessinateurs de Charlie-Hebdo, pour qui le moyen d'expression,le dessin représentait la liberté. Ton poème et l'illustration répondent à la douleur que chacun ressent dans ces
circonstances extrêmes pour eux. Mais le dessin vivra toujours.

Catheau 21/01/2015 16:24



Merci, Alice, de ta visite. Il est difficile de souhaiter bonne année quand elle commence si mal pour la France et le monde. Je le fais pourtant avec toute mon amitié.



mansfield 08/01/2015 18:35

Comme ce texte illustre bien le droit à la parole et aux idées, comme il résonne tristement aujourd'hui!

Catheau 21/01/2015 16:20



Qui eût jamais cru que dessiner pouvait être mortel ? Merci, Mansfield, de vos visites.



Nounedeb 08/01/2015 17:26

Un magnifique message d'espoir, qui donne courage.

Catheau 21/01/2015 16:18



Un petit texte écrit à vif, sous le coup de l'émotion !



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche