Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 21:56

 

La mer 2

La mer à Erdeven, mai 2010

 

 

Quand nul ne la regarde

La mer n’est plus la mer,

Elle est ce que nous sommes

Lorsque nul ne nous voit.

Elle a d’autres poissons,

D’autres vagues aussi.

C’est la mer pour la mer

Et pour ceux qui en rêvent

Comme je fais ici.

 

Jules Supervielle, La Fable du monde

 

Ce très court texte est une invitation à regarder les beautés du monde qui existent hic et nunc, sans nous. A notre image, la mer a son jardin secret !

 

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Dits de poètes
commenter cet article

commentaires

Suzâme 04/06/2012 14:49

J'ai tellement ressenti ce poème de Jules Supervielle que j'ai lu plus jeune que je l'ai recopié sur mon carnet dans l'espoir de l'apprendre et le dire par le coeur. Suzâme

Catheau 08/06/2012 11:59



C'est un poème dont je me rends compte qu'il est très aimé. Pour preuve, le grand nombre de visites sur mon blog. A bientôt.



Nounedeb 25/10/2010 14:29


Que de méditations sur la beauté sont ainsi proposées.


Dominique 22/10/2010 08:58


Un poète que j'aime beaucoup à qui j'ai consacré 2 petits billets et ce poème là particulièrement


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche