Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 17:12

  chapitre%208%20soir%20du%20deluge

Ombre et ténèbres au soir du déluge, Joseph Mallord William Turner, 1843, Tate Gallery

 

 

Le courage et la dignité du peuple japonais devant le cataclysme qui les frappe forcent l'admiration. J'ai écrit ces quelques mots en souvenir de ces milliers de victimes innocentes.

 

 

Là-bas à Minami-Sanriku

Par un après-midi ensoleillé

Un pêcheur ravaudait ses filets

Au bar l’on buvait du saké

Et des enfants chantaient

 

Là-bas à Minami-Sanriku

Tout en bas des falaises

Tout au creux de la baie

La mer s’est retirée

Sur le sable ridé

Les poissons ont sauté

 

Là-bas à Minami-Sanriku

Le dieu Shintô s’est réveillé

La mer a bouillonné

La mer a moutonné

La vague violente

La vague scélérate

La vague au blanc méchant

A soudain déferlé

S’est soudain déroulée

 

Irrésistible houle

Coulée inexorable

Avancée terrifiante

Mouvement diluvien

Enroulement de Titan

Monstrueux tourbillon

Hideux rouleau noirâtre

Grondement dément

Sur le port japonais

 

Là-bas à Minami-Sanriku

La vague folle a reflué

Les sirènes ont cessé

Les bateaux ont sombré

Les maisons sont cassées

Les vies se sont noyées

Et les mouettes pleurent

Sur un tombeau de boue

 

Ici bientôt

Les cerisiers

Seront en fleurs

 

Là-bas

A Minami-Sanriku

Nul ne les verra plus

 

En souvenir des victimes du séisme et du tsunami du vendredi 11 mars 2011

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Suzâme 25/03/2011 18:23


Je viens de te lire en ressentant la force d'une communion avec ce pays dévasté, ce peuple dont je n'ose pas penser à l'abandon. A travers la profondeur de ton poème, mon regard bêtement larmoyant
a vacillé dans la méditation, le respect, le retrait...Merci. Suzâme


Catheau 25/03/2011 21:30



Difficile d'avoir le regard qui convient devant un tel cataclysme naturel ! Méditation, respect, retrait, vos mots sont justes, Suzâme.



Annick SB 19/03/2011 09:49


Des mots terriblement choisis pour un hommage réussi.


Catheau 19/03/2011 14:34



J'ai hésité avant d'écrire ce texte mais les images étaient trop fortes. Amicalement.



Iris 14/03/2011 23:27


oui tt celà est réel hélas , que de tristesse et que de malheur !!!
chaque jour c'est pire etdieuque je plains cespauvresgens
bisous : iris


Catheau 15/03/2011 08:53



A la recherche des leurs, ils errent dans un paysage de ruines : une douleur sans nom. Merci, Iris, de votre compassion.



Lenaïg Boudig 14/03/2011 23:09


Bonsoir Catheau. Oui, on hésitait à écrire sur la catastrophe, par pudeur. Et pourtant tu l'as fait et ton hommage est beau et mesuré, sans ostentation. On sent dedans la dignité à laquelle
tiennent les Japonais.


Catheau 15/03/2011 08:51



Hier, quelqu'un disait : "Les Japonais ne veulent pas ajouter de la douleur à la douleur." Alors ils se taisent et ils sont admirables.



m'annette 14/03/2011 18:36


très beau poème, tout le monde est terrasé par ce drame..
Mais c'est encore plus désespérant de voir les drames qui vont se jouer ensuite, par la faute de l'homme!
Je ne sais pas si l'on peut encore passer de bonnes soirées sans inquiétude...


Catheau 15/03/2011 08:48



Dans ce pays si beau, une angoisse qui ne peut dire son nom. L'Homme ne retient rien des leçons du passé. Amicalement.



Brunô 14/03/2011 17:37


Ici des mots qui nous racontent l'indescriptible horreur là-bas.


Catheau 15/03/2011 08:45



Des images indicibles, qui nous hantent.



Nat 14/03/2011 10:05


ils sont dignes et calmes, c'est impressionnant
ils méritent respect devant une telle catastrophe
la terre se fache, nous avons cette facheuse manie de croire que nous pouvons tout gerer... et bien non ! ceci est impossible
a quant l'extermination de ces centrales pour le bien être de tous ?


Catheau 14/03/2011 14:25



Quand les hommes cesseront-ils de jouer aux apprentis-sorciers ? La Nature est toujours la plus forte. A bientôt, Nat.



Dominique 14/03/2011 09:46


Les images m'obsèdent et depuis vendredi j'ai eu du mal à penser à autre chose, la poésie est une belle façon d'être présent au monde


Catheau 14/03/2011 14:24



Merci Dominique, de votre message. C'est tellement difficile de dire ce que l'on ressent en de telles occasions.



Elo 14/03/2011 00:19


Une bien belle pensée pour ces victimes. je m'associe avec mon coeur. Bises


Catheau 14/03/2011 08:54



Devant l'ampleur des souffrances, que dire ? Merci, Elo.



Anne Le Sonneur 13/03/2011 20:20


Dans l'écho de vos mots, pour eux, mon silence. Bien amicalement


Catheau 14/03/2011 08:52



Silence et compassion pour un peuple martyr. Merci, Anne.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche