Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 22:52

 Pygmalion-et-galatee-Rodin-1889.JPG

Pygmalion et Galatée, Rodin, 1889

 

Camille avait un teint de lait

Comme celui de Galatée

 

Auguste régnait sur les arts

Il la sculpta tout en ivoire

 

Puis l’élève égala le maître

Elle refusa de se soumettre

 

Ensemble alors ils passèrent

La porte obscure de l'Enfer

 

Chez Rodin l’auguste sculpteur

Dans l’atelier déserté

Par la folie du feu sacré

Gît le moule froid de Galatée


 Sakountal-ou-vertumne-et-pomone-claudel.jpg

Sakountala ou L'Abandon ou Vertumne et Pomone (1886), Camille Claudel

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Enriqueta : les robots

 

Autre texte écrit sur Camille Claudel : link

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Pauvre Camille victime de Rodin qui a été en dessous de tout avec elle.<br /> <br /> Un bel hommage<br /> <br /> Bonne journée à vous<br /> Martine
Répondre
C
<br /> <br /> Monsieur Rodin et Mademoiselle Camille Claudel : la lutte entre l'Art et l'Amour. Merci à vous, Martine, qui connaissez les tourments de l'artiste. <br /> <br /> <br /> <br />
C
Très beau texte tout en douceur et un très bel hommage aux deux artistes.<br /> <br /> Belle nuit<br /> Capucine
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Capucine, pour ces mots du profond de la nuit. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
V
Qu'elle ait pu finir seule, aliénée, abandonnée sans nourriture comme hélas, tant d'autres malades mentaux en 1943 est insupportable. L'artiste qu'elle était s'est méfié des hommes, à raison, mais<br /> à trop vouloir s'éloigner de la société, elle a basculé... Vous lui avez je crois, déjà rendu un bel hommage, et avec cette poésie aux accents tragiques, le choix de cette oeuvre de Camille, nous<br /> pensons à elle avec émotion.
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Valdy, d'avoir été sensible à ce texte. J'aime les mots d'Henry Asselin au sujet de Camille : "... il y avait dans cette artiste géniale une démesure, quelque chose d'éternellement<br /> enfantin..." A bientôt chez vous.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Un très bel hommage à Camille Claudel dont les sculptures sont splendides! Elle n'était pas née au bon siècle.
Répondre
C
<br /> <br /> Pauvre Camille qui, de l'asile, écrivait : "Ce n'est pas ma place... je réclame la liberté à grands cris..." Qui l'a entendue ? Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
J
un beau poème et un beau choix pour ce thème qui m'a plongé aussi dans les vieux mythes mais j'ai finalement opté pour un autre type de robot<br /> bises et belle soirée
Répondre
C
<br /> <br /> Pour Galatée, certes, il s'agit  davantage du terme de "créature". Merci, Jeanne, de votre passage.<br /> <br /> <br /> <br />
J
Bonsoir Catheau, j'ai vu le film fin 2011 sur la vie de Camille Claudel... Passionnant ! Bonne soirée à toi... merci !
Répondre
C
<br /> <br /> Lisez aussi le livre magnifique d'Anne Delbée, Une femme. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
N
Tout est dit. Je me tais...
Répondre
C
<br /> <br /> J'ai essayé d'aller à l'essentiel. Merci, Noune.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Merci pour ce joli poème dédié à ces deux sculpteurs talentueux qui se sont tant déchirés !<br /> Bonne fin de journée<br /> Monelle
Répondre
C
<br /> <br /> Pauvre Camille, "implorante" pour l'éternité. Un destin fracassé.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Très beau.
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Malika, de ce commenatire lapidaire. Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />
L
belle évocation de ce drame de la passion et de la créativité. Bises Dan
Répondre
C
<br /> <br /> Un couple qui a marqué en effet l'histoire de l'art mais c'est, hélas, une fois encore, la femme qui a été brisée.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche