Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 07:05

 Carabe

Carabe doré, dit jardinière ou vinaigrier, dans le jardin de Rou

(Photo ex-libris.over-blog.com, début juin 2012)

 

Au soleil de juin

Sur le gras lavandin

 

Mandibules dressées

J’ai vu comme un éclair

Un carabe doré

Bijou aux reflets verts

 

Dans son écrin de ciel

Bague au doigt de Cybèle

 

Dans le jardin, début juin 2012

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Joli ces mots qui tintent dans le vent, dans le creux de l'oreille et qui nous conduisent au coeur de la petite vie de l'insecte dans une alliance de poésie et de tendresse...
Répondre
C
<br /> <br /> Je suis heureuse, Esméralda, de vous lire. Je vais aller faire connaissance avec vous. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Et ton poème est un bijou au cou des herbes folles et des insectes qui s'y balancent.
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Carole : quelle perfection que ces petits insectes !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Beau en couleur.
Répondre
C
<br /> <br /> Des couleurs irisées pour le peintre.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bel instantané que ce doigt bagué d'or!
Répondre
C
<br /> <br /> Dame Nature aime les parures ! A bientôt, Mansfield.<br /> <br /> <br /> <br />
S
Comme ce bijou est vivant! Le jardin découvre en toute confiance sa poésie de chaque jour, de chaque saison.
Répondre
C
<br /> <br /> On aimerait l'avoir au doigt, en effet !<br /> <br /> <br /> <br />
A
Belle photo ! et joli poème dédié au carabe doré, que j'observerai volontiers.
Répondre
C
<br /> <br /> Tu en as sûrement dans ton jardin, Alice !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bonjour Catheau,<br /> <br /> Quel joli poème sur cette petite bestiole. J'aime beaucoup, beaucoup.<br /> <br /> Douce journée à vous ;)<br /> Martine
Répondre
C
<br /> <br /> Vous aussi, Martine, aimez observer ces ravissants insectes, habillés de lumière. <br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche