Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 15:42

A cause des grandes marées et des tempêtes récentes, de vieux pieux de bois réapparaissent sur la plage de Kerhilio à Erdeven.

https://www.google.fr/search?q=des++pieux+de+bois+erdeven&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwi_z_vrvPTnAhVIQRoKHeYbDckQ_AUoAXoECAsQAw&biw=1600&bih=764

Je les avais déjà vus dans une belle lumière il y a quelques années, et ils m'avaient inspiré un petit poème. J'ignorais alors que ces vestiges sont ce qu'on appelle les "asperges de Rommel", barrages inventés pour empêcher un débarquement sur les plages bretonnes.

 

P1090788

Sur la plage de Kerhilio (Erdeven),

(Photo ex-libris.over-blog.com, janvier 2012)

 

La plage est en argent

Le soleil est tout blanc

La nuée métallique

Brille sur l'Atlantique

Et les sables ondoient

Sur les vieux pieux de bois

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonsoir Cathy , oui j'aime beaucoup ces pieux qui donnent beaucoup de charme à ta photo ! . Temps pourri pour ne pas changer donc pas bon pour le moral , enfin ! . Bon courage à vous deux , je t'embrasse
Répondre
C
Des pieux dont j'ignorais qu'ils étaient des vestiges de la guerre...
Entre pluie et vent, mars et ses giboulées : à quand le printemps ?
S
Dans nos émerveillements depuis l'enfance, il y a beaucoup d'ignorance. Que cache la beauté? Oh comme j'aime vous lire en écoutant les notes de la pluie!
Répondre
C
Oui, que cache la beauté ? Elle est parfois trompeuse...
E
contraste entre tes jolis mots et la photo romantique sur cette signature de la cruauté des hommes
Répondre
C
Oui, je ne m'étais pas posé de questions sur l'usage de ces pieux, fascinée que j'étais par la lumière du soir.

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche