Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 13:09

 

Dans les herbes hautes

Marcher dans le vert

Aller vers l’étang

Ouvrir les roseaux

 

Blancs au loin les cygnes

Sereins sur l’eau plate

Mouvements ailés

Des gris cormorans

 

Et soudain

Surprise

Tel un météore

Le tressaillant saut

D’un poisson tout noir !

 

Mercredi 15 juillet 2020,

à l’étang de Kéravéon

Etang de Kéravéon (Photo ex-libris.over-blog.com)

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
J'ai l'impression de m'y trouver au bord de cet étang. et zen
Superbe!
Répondre
C
Merci, Martine. Un étang près de notre maison bretonne, mais isolé et protégé par arbres et roseaux où il n'y a jamais personne.
N
Un poème qui éveille toutes sortes de sensations, jusqu'au sursaut final: un peu peur, quand même? ** )
Répondre
C
De l'étonnement surtout pour ma petite-fille.
E
Un haïku qui n'en finit pas demarrer, pour finir sur une chute aquatique et bondissante!!! Bravo Catherine, toujours un régal de te lire: la Bretagne ça inspire!!????????
Répondre
C
Souvenir d'une balade à bicyclette avec ma petite-fille, ouverte à tous les émerveillements.
E
Voilà une belle poésie bien de saison et profites bien de cet étang ! . Bon weekend d' été à toi et à Alain ...
Répondre
C
Un étang tout près de la maison, un très bel endroit isolé et serein. Bel été à toi.

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche