Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 06:51

  fenêtre ouverte blogg if

   La fenêtre ouverte à six heures du matin

 (Lundi 20 juin 2011)

 

 

 

L’aube est grise

J’ai ouvert le meneau

Une vague de vent

Une vibration de vie

Tremble sur le rideau

Trémulations et trilles

Cris et roucoulements

Chantonnant ouragan

Envahissent ma chambre

Assiègent mes oreilles

Pénètrent dans ma tête

S’insinuent dans mon sang

 

Je ne suis plus

Qu’un champ d’oiseaux

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> Bonjour Catheau,<br /> <br /> Comme c'est joliment dit. J'ai eu parfois cette impression, le matin, très tôt( ou en forêt) que ces chants d'oiseaux, très riches, pénétraient jusqu'au coeur de mes cellules. Une sensation proche<br /> de ce que tu éprouves.<br /> J'aime beaucoup. Merci pour ce partage si agréable.<br /> <br /> Bise de bonne journée Catheau :)<br /> Martine<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> On se sent alors devenir oiseau. A bientôt, Martine.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> A chaque aube, ils se disent et j'entends vos mots comme un envol de plume...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Comme une éternité de chants à laquelle on aspire.<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> J'adore ça, entrouvrir mes fenêtres pour écouter tous ces petits bruits de la nature, tous les matins le même rituel, ce n'est que du bonheur. Bonne journée.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Des petits bonheurs à saisir. Merci, Thès, de votre venue.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Entendre le cri d'un être et espérer que le chant du merle l'apaisera. Par vos mots, Catheau, j'entends le champ de l'humanité<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Peut-être sommes-nous un peu oiseaux et les oiseaux sont-ils un peu hommes...<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> En vos mots, j'accueille les chants d'oiseaux, qui me sont si précieux. Je sais les cris du voisin en pleine nuit, je sais ses plaintes et j'entends le merle qui les accueille à l'aube<br /> En ces champs d'oiseaux... la douceur<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> A l'écoute de la nature, toujours le réconfort.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Rien à rajouter c'est vibrant, charmant et … on se laisse pénétrer par ce chant d'oiseau LOL :-) Merci<br /> Amitiés<br /> Juliette<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Sensation unique quand le chant emplit tout. Merci, Juliette, de votre venue.<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Une belle vibration, bientôt un envol? ...Un sourire pour accompagner votre journée.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> S'envoler : un vieux rêve... Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> C'est exactement ce que j'entend le matin ayant une colline d'arbres tout près de mes fenêtres... c'est un régal, surtout quand on habite une grande ville !<br /> Bonne journée !<br /> Monelle<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Quel bonheur, en effet, de somnoler, la fenêtre ouverte, au chant des oiseaux. Merci, Monelle.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> C'est bien de se laisser envahir. Dan<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Une sorte d'hébétude bienheureuse. Merci, Dan.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche