Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 08:33

rubis.jpg 

Aux tréfonds de la terre, pendant des millénaires,

Sous la lave et le marbre a germé une pierre,

Elle est couleur du cœur, elle est sang- de- pigeon :

Ô vermillon des princes, ô rouge corindon !

 

Braise de l'escarboucle, feu dans l'obscurité,

Grenat de la passion, flamme de ceux qui osent,

Pâle rubis  balai  dont le rouge vire au rose,

On allait vous chercher aux confins retirés.

 

Savez-vous qu'autrefois de grands collectionneurs

Aimaient graver leur nom et ceux de leurs ancêtres

Sur ces spinelles sang, prouvant qu'ils étaient leurs,

Et les Moghols disaient qu'ils en étaient les maîtres.

 

Les sultans de Delhi possédaient le plus lourd,

Qui pesait paraît-il plus de trois cents carats ;

Quand Tamerlan le vit, comme il s'en empara,

Il lui donna le nom de grand  Tribut du monde .

 

Puis de l'Iran à l'Inde il s'en fut aux Anglais,

A la tour de Londres, en un grand tour de terre.

C'est le Tibur ruby au centre d'un collier,

La reine Victoria en fut dépositaire.

 

Femme d'Henri premier, la russe Anne de Kiev

Apporta dans sa dot une très rouge gemme

Sertie dans la couronne ; le roi portait au chef,

L'épine au sang du Christ et le sacre du chrême.

 

Elle était incarnat ladite  l'orphelin 

Qui ornait la couronne des empereurs ottoniens,

Couleur de vin clair, neige dans ce vin fondant,

Brillant de cet éclat bien nommé chatoyant.

 

C'est la pierre écarlate qui dit l'honneur royal,

Et le spinelle qui fut le rubis du Prince noir,

Protecteur d'un Lancastre quand saigna Azincourt,

Et c'était celle encore du très saint Venceslas.

 

Et le trésor vermeil du duc Jean de Berry,

Prince qui acheta le plus gros des rubis,

C'est le fameux cinabre aimé d'Anne de Bretagne,

Taillé comme un dragon, inclus en Toison d'or.

 

Depuis l'Antiquité emblème des amants,

Grenat luminescent symbolisant les yeux,

Image de la vie, désir long dans le temps,

Escarboucle magique, présent des amoureux.

 

Almandin des Anciens, œil unique du dragon,

Et bijou sur le front des belles ferronnières,

Grenat et tourmaline, topaze et corindon,

Minéral éternel, amande de lumière.

 

Aluminium et chrome, pierre des rois, des sultans,

Cette gemme d'amour dira trente-cinq ans ;

C'est la soie d'un rubis non rayé par le temps,

Au cœur de votre lien, foi et fidélité,

Une étoile à six branches que sont vos six enfants,

Pourpre éclat non-pareil d'un rubis étoilé !

 

                                Le 29 avril 2006

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche