Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 16:39
Résurrection.

 

 

Dans le blanc du matin

J’ai vu la porte ouverte

Comme d’un baldaquin

La tombe était couverte

Il n’y avait plus rien

La salle était déserte

Et cette toile offerte

Vierge tel un vélin

Ce n’était pas la perte

C’était la vie enfin

 

Sur la photo de l’installation d’Ali Salem pour Art et Chapelles,

Eglise Saint-Pierre d'Artannes, le 17 juillet 2011

 

Photo ex-libris.over-blog.com

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Merci pour cette résurrection,toute pure...j'avais oublié Artannes
Répondre
C
Souvenir d'une belle balade, ensemble si je ne me trompe ?
E
Bonjour Cathy , une petite visite matinale et merci pour ce poème sympa ! . La présentation de ton blog changea pour le mieux car plus de publicité et plus moderne . Eklablog est en pleine tourmente car une publicité sera imposée aux non abonnés donc beaucoup migrent mais je ne bouge pas pour le moment ! . Bonne journée ,
Répondre
C
Je ne comprends pas ce que tu me dis sur la présentation de mon blog. Je n'y ai rien changé ! Si tu ne veux pas avoir de publicité, télécharge AddBlockPlus. A bientôt entre tes pages.
M
Bonjour Catheau,<br /> <br /> une scène que la lumière caresse doucement.<br /> Vos mots l'accompagnent magnifiquement. j'aime beaucoup<br /> ;)
Répondre
C
Entourée de nombreuses toiles illustrant la Crucifixion, cette Résurrection n'en était que plus forte ! Bon début d'avril, chère Martine.
N
Une installation qui vous a fait vibrer... ** )
Répondre
C
Ce poème est une réédition mais je garde un beau souvenir de cette visite. Bon lundi de Pâques à vous.

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche