Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 20:25

  Mante et mouche

  Mouche et mante religieuse sur la table du jardin,

Jeudi 22 septembre 2011 (Photo ex-libris.over-blog.com)

 

   

Une mante éloquente rencontra une mouche,

Qui lui sembla très sotte et pas du tout farouche.

La demoiselle verte était en appétit 

Et elle aurait bien vite assouvi son envie.

« Approchez », lui dit-elle avec aménité,

« Je ne vous vois pas bien et voudrais admirer

Vos ailes diaphanes et vos yeux de velours.

Ce n’est pas si courant que je tombe en amour. »

Or l’on n’ignore pas que les mouches sont fines :

Elle vit en  la mante une autre Messaline

Et se dit in petto qu’elle n’était pas si bête,

Qu’on ne prend pas les mouches avec des chansonnettes.

« Que me chantez-vous là ? Je sais parfaitement

Vos mœurs assassines : vous tuez vos amants

Et vous les dévorez. Il ne me convient pas

D’être votre maîtresse et votre gras repas. »

La mante allait ravir la mouche téméraire

Mais celle-ci, évitant  les pattes sanguinaires,

S’envola prestement loin de la religieuse,

Qui resta sur le tas, affamée et boudeuse.

 

Moralité

 

Ne croyez pas les gens qui font de beaux discours,

Il est toujours à craindre de succomber d’amour.

 

  Mante verte

Mante religieuse sur la table du jardin,

Jeudi 22 septembre 2011 (Photo ex-libris.over-blog.com) 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
J'ai relu avec grand plaisir cette fable.<br /> Merci Catheau<br /> ;)
Répondre
C
Comme je vous l'ai dit, Martine, j 'aimerais publier mes fables...
M
Bonsoir Catheau,<br /> <br /> Merci pour le lien. J'ai beaucoup aimé cette fable. Cette mante est un "personnage" qui vous inspire de magnifique façon. Dans votre recueil Vert jardin, il y a une autre fable: "La dame et les deux mantes". Un régal également. Mais je reparlerai de ce livre une autre fois. <br /> Amitié<br /> :)
Répondre
C
Merci, Martine. J'aime écrire des fables mais qu'en penseraient ces animaux d'être ainsi anthropomorphisés ?
O
Quel délice votre fable ! Jean doit être un brin jaloux !
Répondre
C
<br /> <br /> Jean, une source infinie d'inspiration et un modèle inégalé. Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Bonsoir Catheau,<br /> La force d'un seul commentaire après cette animation dans le vent. Pour vous dire que j'ai lu votre fable à un public composé de "bouquinistes" et de bouquets éparpillés de curieux de livres<br /> d'occasion et de collection. Quel bonheur d'avoir ce privilège de vous lire à haute voix...Suzâme<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> C'est plutôt moi qui ai le privilège d'avoir été lue ! Merci, Suzâme.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Bonjour Catheau,<br /> <br /> J'ai fait un copier-coller sur cette fable que tu m'as autorisé à lire à voix haute demain. Je penserai beaucoup à toi. Mince, je t'ai tutoyer! A bientôt. Suzâme<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Bonne lecture, ma chère Suzâme. Ma petite mante religieuse va exister grâce à vous.<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> J'aime les fables qui se finissent par "moralité".<br /> Et je suis heureuse que la mouche s'en soit sortie indemne. Quel périple !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> "Moralité" : un mot qui nous renvoie aux récitations de notre enfance. Merci, Emma, de votre visite ici.<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Se méfier des beaux discours et d'une trop grande beauté. J'ai toujours fuis les femmes enjoleuses... mais je n'ai pas toujours vu venir les autres. Amicalement Dan<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Les plus belles ne sont pas toujours les plus enjôleuses ! Quant aux don juan, n'en parlons pas !<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Un régal, un festin de lecture qui me ravit des yeux jusqu'au coeur. A lire à voix haute entre amis. Cela me fait penser sur l'instant que j'aimerai le lire à la Foire aux Livres de Nanterre le<br /> samedi 8 octobre. Nanterre PoéVie assure une partie de l'animation.(quizz littéraire, lecture de poésie...). Si vous acceptez, merci de m'envoyer cette fable irrésistible en pièce jointe sur ma<br /> messagerie. Cordialement. Suzâme<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> C'est la deuxième fois que j'écris une fable. La première, intitulée La belle et le chevreuil, m'avait été inspirée par la venue d'un chevreuil dans le jardin de mon amie Alice. Je<br /> serais heureuse que vous lisiez La mante et la mouche (habitantes de mon jardin) lors de votre Foire aux Livres. Je vais vous envoyer le texte.<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Bravo, Catheau de la Fontaine, et bonne soirée.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> On l'a tellement appris quand on était petit, ce bon Monsieur de la Fontaine. A bientôt, Nounedeb.<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> jolie interprétation d'un miroir aux alouettes ou les dangers de la vanité<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> La sage mouche a su raison garder. Amitiés. <br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche