Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 13:39

 salvador-dali-cannibalisme-de-l-automne.jpg

Cannibalisme de l'automne, Salvador Dali

 

 

 

Au seuil du Temps

Les visages en allés

Comme un vent fou de feuilles

 

Texoésie envoyé le mercredi 17 octobre 2012, à 14h 17,

en réponse à celui de Suzâme,

reçu le mardi 16 octobre à 09h 43 link

 

Seuil froid de pierre

Sentier de feuilles

Demeurer

S’en aller

Au creux du silence

 

Textoésie envoyé le mercredi 17 octobre 2012 à 14h 24,

en réponse à celui de Suzâme,

reçu le mercredi 17 octobre à 12h 24

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
La mélancolie de l'automne, nos jours s'effeuillant...<br /> Silence frais et paisible qui chuchote un reste d'été enfui lui aussi. l'automne est bien beau chère Catheau sous votre plume<br /> Martine
Répondre
C
<br /> <br /> J'imagine, Martine, qu'il inspire aussi votre pinceau.<br /> <br /> <br /> <br />
F
l'automne inspire bon nombre de poètes
Répondre
C
<br /> <br /> Ses couleurs, sa mélancolie invitent en effet à prendre la plume.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Automne de la vie, automne saison, deux belles approches, deux étapes qui prouvent qu'on est en vie...
Répondre
C
<br /> <br /> Il est encore de beaux automnes et il nous faut les admirer...<br /> <br /> <br /> <br />
S
Nos murmures de l'automne se rejoignent tout en foulant les feuilles. Nous sommes encore sur le chemin. Amitiés. Suzâme
Répondre
C
<br /> <br /> Merci encore à vous, Suzâme, pour ce jeudi d'automne parisien.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Deux poèmes qui s'accordent. Le second, plus apaisé, dans les pas du premier qui "s'emporte" "au vent mauvais" du temps qui nous arrache, feuille à feuille, de ses branches défleuries.
Répondre
C
<br /> <br /> L'automne et sa valse triste de feuilles, tellement propices à la mélancolie. Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche