Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 15:24

  -Boris-Taslitzky--1943.jpg

Les pamplemousse, Boris Taslitzky 

 

 

Au miroir de la source

Dessous la verte treille

Le soleil éclabousse

De ses épées vermeilles

 

Au feu fou du soleil

Très ardent pamplemousse

L'eau se fera abeille

Filant vers la Grande Ourse

 

Textoésie envoyé à Suzâme le lundi 22 juillet 2013 à 15h 46,

En réponse à son  textoésie, lu sur Facebook, au matin,

 

Tu me dis "soleil"

Je te dis "puits"

Alors, rapprochons

feu et source

 

Et jailliront nos vers

au-delà du temps

 

Pour la communauté Textoésies et vous

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Cela fait très longtemps que je n'ai pas peint de nature-morte. Ce tableau est magnifique. Et vos mots l'accompagnent divinement bien. J'aime<br /> ;)<br /> Martine
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Martine. Il m'a semblé qu'il illustrait particulièrement bien mes mots. J'aime les still lives, terme anglais tellement plus adéquat !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Un beau texte où les couleurs pétillent exacerbées par le soleil!
Répondre
C
<br /> <br /> Un soleil enfin présent et généreux ! A vous, maintenant, d'en recevoir les bienfaits.<br /> <br /> <br /> <br />
C
J'aime beaucoup cette idée d'un soleil "pamplemousse", pour le mélange du feu et de l'eau qu'elle implique, pour sa joyeuse acidité aussi.
Répondre
C
<br /> <br /> C'est exactement cela que j'ai voulu illustrer et que vous décryptez si bien !<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche