Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 21:59

 Martin-Schongauer-Vierge-au-buison-de-roses.jpg

La Vierge au Buisson de roses, Partie centrale du retable sur bois, Martin Schaungauer, 1473,

Eglise des Dominicains, Colmar

 

Il était venu d’Allemagne

Le beau Martin Schongauer

Lui le fils de l’orfèvre

Dont le burin si fin

Traçait les vierges folles

 

Comment se peut-il

Qu’en ses vingt-trois ans

De jeune peinture

Il peignit  si belle

La Vierge parfaite

Au Buisson de Roses

 

Sous le chœur voûté d’ogives

De l’église des Dominicains

L’unique rose sans épines

La rêvante au front haut

Tient son visage incliné

Les deux bras de son enfant

Agrippés à son cou

Ses longs cheveux spiralés

Roulent sur sa robe rouge

Comme ses lèvres closes et souriantes

 

Et deux anges aux ailes noires

A la robe aux reflets bleus

Portent la couronne de gloire

Sertie de pierres précieuses

Tu iras toi aussi me cueillir

Pour ton fils ô très sainte Vierge

 

Assise au gazon vert

Marie écoute à l’infini

Les doux anges musiciens

Le moineau pépiant de modestie

Le chant du rouge-gorge

Qui flambe la passion

 

Au-delà du banc de pierre

Eclate la roseraie

A la rose immaculée unique

Blancheur qui répond

Au tissu clair de l’Enfant pur

Et sur la claie de bois

Rougeoient les roses rouges

Rapportées de croisade

Par Thibaut de Champagne

 

Elle respire l’odorance des lys

Disant  le sacrifice

Et le sang des martyrs

Elle sait les tendres giroflées

Fleurs du crucifié

La puissante pivoine

Rose de Pentecôte

Qui soulage et qui soigne

 

Pour son petit enfant

Au crâne rayonnant

Tenu dans ses doigts ivoirins

Elle aimerait cueillir

Aux plis de son manteau

Les humbles fraises du jardin clos

La nourriture des enfants morts

 

Dimanche 1er janvier 2012, jour de la fête de Marie Mère de Dieu

 

-Martin Schongauer profil statue par Bartholdi 1860

 Profil de Martin Schaungauer, Statue de Bartholdi,

devant le musée Unterlinden à Colmar 

 

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
On peut également souhaiter une année sans (trop) d'épines... Meilleurs voeux!!!
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Marc. Je me suis inscrite à votre newsletter. J'aime vos billets inventifs.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Un très beau poème pour décrire ce très beau tableau et en glorifier son auteur.<br /> Merci<br /> Monelle
Répondre
C
<br /> <br /> Une merveille que cette toile remplie d'oiseaux, d'anges et de fleurs, chantant la gloire de la Vierge mère. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Cet artiste avait un beau visage plein de noblesse aimable.<br /> bel hommage sur cette magnifique peinture.<br /> ;)<br /> A bientôt Catheau<br /> Martine
Répondre
C
<br /> <br /> Une toile que j'ai eu l'occasion d'admirer en novembre à Colmar. Et que dire de ses superbes dessins qui sont au musée Unterlinden ! Merci, Martine, de votre fidélité.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche