Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 17:55

caroline-vigneaux-quitte-la-robe-au-petit-palais-des-glaces

 

 

Samedi 13 octobre 2012, j'étais avec ma fille, avocate de son état, au Petit Palais des Glaces, rue du Faubourg du Temple. Dans son spectacle intitulé Caroline Vigneaux quitte la robe (un titre et une affiche incitatifs pour la gent masculine !), l'humoriste, qui fut avocate pendant sept ans, nous y a raconté son parcours, de l'avocature à la scène. C'est avec distance, truculence et dérision qu'elle évoque les souvenirs  des péripéties d'un choix atypique. "C'est un peu ma vie que je raconte", dit-elle en souriant.

Ce seront d'abord ses démêlés avec les clients pour lesquels, toute jeune avocate, elle fut commise d'office, le portrait au vitriol d'une boss tyrannique, une satire sans concession de ce monde de la basoche qu'elle quittera au grand désespoir de ses parents, catholiques vosgiens bon teint. "Ma mère a bien réagi... Elle a réanimé mon père."  Le show se poursuivra avec  le souvenir de son passage éclair à Pôle Emploi au contact d'une employée incapable, l'évocation de sa relation amoureuse tragi-comique avec son Roméo vert écologique et les perspectives publicitaires au service d'un club de rugbymen que lui offre sa nouvelle existence...

Vêtue d'une courte robe-ballon noire sur des bas à résilles, chaussée de fins escarpins, la blonde comédienne au visage mobile et expressif, au jeu décoiffant et déjanté, a prouvé à son public  qu'elle avait eu bien raison de jeter aux orties son froc noir et son rabat blanc.

En effet, qu'elle prenne l'accent d'un petit caïd de banlieue, qu'elle rape sur le néant de sa vie sexuelle, qu'elle interpelle sa tête de turc masculine du premier rang, son petit Cui-Cui, elle fait mouche à tout coup et l'on rit sans vergogne. Au souvenir de son kilt long et de son serre-tête en velours,  c'est toute son adolescence de jeune  fille sage et bien rangée qui ressurgit, quand elle chantait dans une chorale pour un public de sourds-muets ou qu'elle dansait solitaire en boîte de nuit, une bouteille d'eau minérale à la main.

Le sexe et l'écologie ne sont pas en reste. A propos des femmes qui simulent le plaisir, la comédienne instaure un dialogue savoureux avec son public qui se retrouve bien malgré lui pris à son propre piège. On n'oubliera pas non plus le potacon (potager sur le balcon)  et  Roméo, l'amoureux écologiste, écrasé par la chute de son éolienne !

Avec son regard vert inquisiteur, ses mimiques improbables, son naturel confondant, la brillante ex-avocate a sans doute eu raison de choisir d'exercer désormais sa faconde non plus dans les prétoires mais sur les planches. Et tant il est vrai que nul n'est censé ignorer le rire, celle qui fut Maître Caroline Vigneaux nous le rappelle haut et fort,et avec quel brio !

 

carolione-vigneaux.jpg

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Divine Caroline !
Répondre
C
A cinq années de distance, je vois que le succès continue. Tant mieux !
A
Je ne connais pas cette comédienne, mais elle a l'air chouette ! j'irais bien la voir un de ces jours.
Répondre
C
<br /> <br /> Une reconversion osée mais assez réussie, ma foi !<br /> <br /> <br /> <br />
F
bonne semaine
Répondre
C
<br /> <br /> Merci à vous. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
S
Ah merci Catheau pour ce partage! Votre belle écriture savamment distillée nous emporte dans ce délire caractéristique de l'autodérision que nous aimons tant chez les humoristes.
Répondre
C
<br /> <br /> Les humoristes femmes savent aussi faire mouche !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Vous nous donnez envie d'y courir Catheau, un jour prochain peut-être!
Répondre
C
<br /> <br /> En raison de son succès, je crois que le spectacle se prolonge. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Je ne connais pas cette comédienne, mais ce que vous en dites me séduit beaucoup. J'espère que, pour votre fille, la robe d'avocat ne sera pas si lourde à porter qu'il faille la "jeter aux orties".<br /> N'est-ce pas aussi la richesse des observations accumulées dans ce métier qui a permis à Caroline Vigneaux de devenir humoriste ?
Répondre
C
<br /> <br /> Je ne la connaissais pas non plus mais nous avons été séduites par sa personnalité et son abattage sur scène. En ce qui concerne ma fille, elle continuera, me semble-t-il, dans la voie (étroite<br /> certes) qu'elle a choisie.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche