Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 08:26

  Elizabeth mauve

 

Elle s’appelait Elizabeth

Mais on préférait Liz

Ou Lizzie

 

Je ne sais qu’une chose

C’est qu’elle avait des yeux

Comme je n'en vis jamais

Des yeux bleu violet

Des yeux bleu violine

Des yeux bleu colombin

Des yeux bleu zizolin

De mauve et d'améthyste

De lilas et de parme

   

Le mystérieux charme

D’une dernière étoile

Dont je vois le reflet

Comme dans un œil d’or

 

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Catiechris : étoiles

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> bonjour, en passant par chez Brunô, je suis arrivée en courant sur ton blog, un très beau témoignage pour une très grande et belle femme, que nous avons tous ou presque admiré!<br /> Bon dimanche et à bientôt<br /> Mamoune<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Les hommes surtout l'ont admirée, mais elle leur faisait peur ! Merci, Mamoune, de votre visite dominicale.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Joli hommage à Liz Taylor, que l'on n'oubliera pas grâce à la magie du cinéma...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Marine, de passer chez moi. Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> bel hommage...bon samedi à toi<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Fango. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> De lilas et de parme... deux lacs où se noyer, la gemme d'une étoile qui laisse derrière elle une larme de ciel.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Beaucoup s'y noyèrent. Merci, Adamante, de votre joli commentaire.<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> c'était une grande actrice et c'est vrai que ses yeux et bien ils étaient fabuleux mais la plupart de ses films sont en noir et blanc alors à part qu'ils soient clairs j'ignorai cette subtilité de<br /> violet<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Fransua, de votre visite. Elle avait un regard d'une couleur rare.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Une personne dont la vie fut a-normale, car elle fut prise en charge dès son enfance par le mastodonte hollywoodien qui lui vola la vraie vie...<br /> Faut-il l'envier?<br /> Ce qui n'enlève rien àson charme ni à la beauté de ses yeux...<br /> Bonne soirée!<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Qu'est-ce que la normalité ? Comme Marilyn,  sans doute fut-elle prisonnière de son image. Mais que j'aimais ses yeux ! A bientôt, M'Annette.<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Ton oeil perçant le mystère de ces yeux d'ailleurs<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Des yeux mystérieux pour une beauté animale. Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Très bel hommage d'une étoile aux yeux d'un ciel d'azur, merci Catheau pour ce partage<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> L'azur du ciel de Cléopâtre. Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Un joli hommage que tu lui rends, Catheau, c'est vrai qu'elle avait des yeux extraordinaires et derrière ses yeux, une sacrée personnalité. Bises.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ne fut-elle pas La mégère apprivoisée (et coléreuse) dans le film de Zefirelli ? Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> C'est vrai quelle avait un regard magnifique! bel hommage.<br /> Bisous.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Si je me souviens d'elle dans Qui a peur de Virginia Woolf, c'est surtout son regard que je me rappelle !<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche