Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 13:03

 nature-morte-aux-mures-louise-moillon.jpg

      Nature morte aux mûres, Louise Moillon, XVII° siècle

 

 

Lendemain de rentrée

Mes mains sont violettes

Non de l’encre des plumes

Mais du jus chaud des mûres

L’école est buissonnière

Dans la ronce et l’ajonc

La carotte sauvage

Et l’épine-vinette

Sous mes doigts bleu sépia

Les baies têtues s’écrasent

 

En caraco de fer

D’un jaune vert brillant

Une mouche s’affaire

Une abeille se noie

Au cœur d’un liseron

Corollant la prunelle

Tout au creux du roncier

Des plumes accrochées

Me racontent un renard

 

Je sens déjà l’arôme

De la mûre boisée

Dans mes pots de grand-mère

 

Lendemain de rentrée

Mes mains sont violettes

 

En cueillant des mûres à Kergavat,

Mercredi 05 septembre 2012, au matin

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
quelle délicieuse évocation, que de souvenirs à te lire...
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Emma. Pour moi, les rentrées des classes sont loin désormais mais c'est vrai que l'on aime à s'en souvenir !<br /> <br /> <br /> <br />
J
J'aime cette allusion à nos doigts couverts d'encre violette. Poèmes où se mêlent souvenirs et réalité en toute osmose. Merci à toi Catheau. Joëlle
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Joëlle. J'imagine la belle photo que vous en auriez faite !<br /> <br /> <br /> <br />
I
Un joli poème bucolique qui chante la beauté de la nature simple et belle, propice à l'inspiration poétique. Et ces mûres appétissantes qui rappellent les confiture si prisées par les enfants et<br /> confectionnées par nos grands-mères. Une poésie qui évoque le bon temps, la douceur de vivre... J'aime beaucoup.<br /> Amicalement,<br /> Isabelle
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Isabelle, de vos commentaires amicaux qui me touchent.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Un poème en écho avec mon état d'esprit, alors que je cueillais des mûres la semaine dernière dans le Gers,humeur de rentrée, douceur de l'arrière saison!
Répondre
C
<br /> <br /> J'imagine que vous avez repris le collier dorénavant. Demeure le goût des mûres...<br /> <br /> <br /> <br />
C
Les couleurs d'une fin d'été, les saveurs de la liberté, et une douce rentrée dans l'école heureuse de l'enfance éternelle, qui nous apprend à aimer le monde.
Répondre
C
<br /> <br /> A l'école du monde, vous êtes, Carole, la première de la classe !<br /> <br /> <br /> <br />
A
Des lendemains de rentrée comme ceux-là, on en aimerait plus souvent... que je suis envieuse ! Amitiés.
Répondre
C
<br /> <br /> Longtemps, je ne les ai point connus. J'en profite à plein à présent. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
S
Je goûte et déguste votre poésie de rentrée... Suzâme
Répondre
C
<br /> <br /> Je vous sais très épicurienne ! A bientôt chez vous.<br /> <br /> <br /> <br />
N
Juste, juste savourer...
Répondre
C
<br /> <br /> Tous les sens en éveil dans la cueillette des mûres, en effet.<br /> <br /> <br /> <br />
D
toujours un peu nostalgique la fin de l'été; le rite des confitures de mûres en fait partie: heurese grand mère qui pourra les partager!
Répondre
C
<br /> <br /> Et les déguster ! Je suis tellement gourmande !<br /> <br /> <br /> <br />
D
Une saison très agréable pour ceux qui font des confitures ! . J' aime cette saison et ici les baigneurs sont très nombreux à cause du temps d'été . À bientôt ! ...
Répondre
C
<br /> <br /> Une fin d'été aux odeurs d'arrière-saison. Un été indien chez toi ?<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche