Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 18:49

  L'implorante

  L'Implorante ou encore Le Dieu envolé ou La Suppliante,

Bronze, vers 1910, Camille Claudel

 

 

C’était quoi l’espoir

Pour Camille trente ans internée

Menue mèche mourante

Entre les murs de Montdevergues ?

 

Pour Camille qui écrivait sans fin

Des lettres à Paul

Son double-ami

Son homme-sœur

 

Et comme il était loin

Le temps des petites filles modèles

 

Il n’y avait plus de modèles à sculpter

Ils s'étaient enfuis

Il n’y avait plus de petite châtelaine

Elle n'était jamais née

Il n’y avait plus de père

Il était mort

Il n’y avait plus de mère

Elle n’est jamais venue la voir

 

Il n’y avait plus

Que le froid et la faim

Les femmes folles

La solitude farouche

Une fin familière

 

Alors c’était quoi l’espoir

Pour Camille ?

 

C’était peut-être le souvenir

Ténu et tremblotant

De l’enfance à Villeneuve

Ce joli Villeneuve

Quand elle courait petite

Dans les champs avec Paul

Pour trouver de la glaise

 

A pétrir

 

Pour Papier Libre de Juliette,

Thème : un frisson d’espoir

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Pauvre Camille!<br /> <br /> Pourquoi le prix du génie est-t-il aussi élevé?<br /> <br /> Magnifique poème.<br /> Merci pour ce partage chère Catheau<br /> Martine
Répondre
E
<br /> J'adore l'oeuvre de Camille Claudel. Sa vie fut terrible... BRavo pour ce poème. Bises<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> J'ai revu récemment le film avec Adjani et j'ai beaucoup repensé à elle, empêchée de créer.<br /> <br /> <br /> <br />
Q
<br /> J'aurais aimé qu'elle l'éprouve elle aussi... mais l'a-t-elle seulement pu ?<br /> <br /> Merci pour ce très beau poème, Catheau.<br /> Passe une belle soirée.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Trente années entre des murs : comment fait-on ? Comment a-t-elle fait ?  Un génie bâillonné.<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Peut-être a-t-elle gardé espoir Camille, la doublement spoliée. Privée de sa liberté et de son talent. Fin déchirante dans un asile pour une femme à l'esprit libre dont les mains étaient la parole.<br /> Une femme dont les maux sont gravés dans le marbre...<br /> Bel hommage Catheau,<br /> Valdy<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Dans un monde d'hommes, elle a essayé de leur tenir tête. Demeurent ses oeuvres, comme autant de cris de révolte. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Pour moi cette force de l'espoir ne peut venir que des souvenirs d'émotions profondes cueuillies grâce à une sensibilité aigüe et gravées dans un subconscient obsessionnellement éveillé.Amicalement<br /> Dan<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Il est vrai que l'on se demande comment elle a pu vivre autant d'années dans ce mouroir. Qu'est-ce qui la faisait tenir ?<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Enfermée parce qu'elle avait trop de talent ? Bien triste fin car sans espoir !<br /> Monelle<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Un talent qui faisait sans doute de l'ombre à son Pygmalion... Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Seule la poète peut nous faire entrevoir cet espoir tellement tragique.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Une petite étincelle, qui lui a peut-être permis de tenir et de vivre aussi longtemps dans cette prison du corps et de l'âme.<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Tout ... dans les quatre derniers vers ... Beau !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> L'emprise du frère, la passion pour la sculpture. Merci, Veronica.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Ton poème m'a donné la chaire de poule ! Quelle fin tragique pour un être au talent si grand ! Pourquoi, pourquoi ? Joëlle<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Une artiste broyée par la société, une femme dévastée par l'amour. Merci, Joëlle, de votre passage.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bien triste poéme mais beau . Nous sommes allés hier voir cette superbe expo qui est à voir ! ...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Tu m'en parleras au cours d'un prochain téléphone. A bientôt, Chris.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche