Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 07:41

  Dallage P

 

 

 

C’est un dallage rouge

Avec des joints qui bougent

Des tomettes carrées

Que le temps a rongées

 

Si je l’interrogeais

Dieu sait ce qu’il dirait

De tous ses habitants

Morts il y a longtemps

 

Il voudrait raconter

Quand le très vieil abbé

Allait s’agenouillant

Recueilli et priant

 

Il se rappelle bien

La femme au petit chien

Assise à son meneau

Derrière les vitraux

 

Et il frissonnait d’aise

Quand sa robe de braise

Caressait doucement

Sa peau froide en glissant

 

Il dit et il chuchote

Les souliers et les bottes

Qui laissaient sur sa joue

De la pluie de la boue

 

Il aimerait pourtant

Que revienne le temps

Des anciens villageois

Des beaux bals d'autrefois 

 

Sous les talons pointus

Les galoches têtues

Son vieux cœur rougeoyant

Tremblait infiniment

 

C’est un dallage rouge

Avec des joints qui bougent

Sur sa tomette usée

Moi j’aime bien marcher

 

 

 

Pour la communauté Entre Ombre et Lumière,

Thème proposé par Parisianne :

 Sous nos pas

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Moi qui surfait, cherchant comment changer ce sol dans la futur chambre d'un de mes fils (14 ans)... je tombe sur votre texte superbe, et je vais tenter de expliquer la beauté de ce sol !! On est<br /> dans le Nord et ici aussi il y a des tomettes qu'on appelle carreaux rouges, celles de chez moi datent de 1822,construction de mon vieux presbytère (moi aussi!!). Elles sont recherchées, mais la<br /> pose sur lit de sable a ses inconvénients. Par contre j'apprends que c'est chaud l'hiver, je ne pensais pas, chez moi je n'en ai laissé qu'en bas... Félicitations pour votre talent littéraire....<br /> ce blog me redonne envie d'écrire ou de partager mes écrits...
Répondre
C
<br /> <br /> Je connais le Nord, Farah, car j'y suis née et y ai vécu vingt ans, au bord de la mer. J'ai troqué le vent contre la douceur angevine... et les tomettes de ma maison de tuffeau. Elle fut celle<br /> d'un abbé, relais de poste et on y dansa pendant la guerre. Merci d'avoir aimé ce texte et à bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> et en plus tu fais des rimes, bravo tu as allié le thème avec les mots c'est super bises<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Un thème comme autant de chemins ouverts. Merci, Grisou, de votre passage.<br /> <br /> <br /> <br />
<br /> Des tomettes qui en ont vu des pas ... j'aime beaucoup ce revêtement pour sa couleur chaude<br /> Tes mots sont très beaux!<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Oui, elles ont de belles teintes de flamme. Merci, Kri, d'y avoir marché.<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> Bonjour Catheau<br /> des tomettes d'une couleur que j'aime toujours autant. Elles sont anciennes et leur beauté, comme leurs souvenirs ne se fanent pas.<br /> Merci de les avoir fait vivre pour nous !<br /> Amitiés à vous<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Des tomettes aux teintes mordorées, cuites dans ces vieux fours à bois. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> voilà qui me rappelle les tomettes usées de la maison de mon enfance ......<br /> <br /> belle journée<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Souvenirs, souvenirs... Merci, Denise, de votre passage sur mes tomettes.<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> très originalement dit, j'aime ces petites tomettes, c'est comme les vieux murs s'ils pouvaient parler mais chut......laissons leur leurs secrets<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> J'ai été un peu indiscrète avec elles mais elles ne m'en voudront pas ! Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> La pierre semble érodée, la chaux se fend, tout paraît se disjoindre. Pourtant, apercevant un mur, posant la paume sur le granit, les pieds nus sur la tomette, le passé vibre qui se dévoile<br /> soudain. Votre très beau poème comme un écho à ce qui bientôt paraîtra.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Fraîches l'été, chaudes l'hiver, telles sont les vieilles tomettes sous les pieds. A bientôt, Anne.<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Magnifique ! Bravo Catheau et merci de cette très belle participation !<br /> Anne<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci de cette proposition, Anne, que j'ai bien aimée.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> les tomettes de moins en moins utilisées !! que dans les vieilles maisons marseillaises...ton texte est enchanteur !!<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ici, ce sont des tomettes des Rairies, un village qui a fourni nombre de maisons angevines. Merci, Chevrette.<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Merci Catherine , un dallage de chez toi je crois et quel beau poéme ! , à bientôt ..<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Oui, tu l'as bien reconnu ! Bonnes fêtes de Pâques au soleil.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche