Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 22:26

 

 Etang.JPG

Etang de Marson

(Photo ex-libris.over-blog.com, Efet Orton, Dimanche 11 novembre 2012)

 

 

A l’infini le ciel tout en azur

Dans les bambous, un vent léger, presque froid, telle une caresse,

Sur l’onde limpide, un voile de brume,

Dans l’embrasure, le clair de lune.

Sur la haie, des grappes de fleurs, comme l’an passé-

Au fond de l’air, le cri d’une oie sauvage. De quel pays vient-elle ?

Le cœur tout inspiré, je voudrais prendre le pinceau-

Mais rougis à l’idée de me comparer au maître Dao !

 

Nguyen Khuyen (1835-1909),

in Mille ans de littérature vietnamienne, Une anthologie, Picquier poche

 

 

Blog en pause

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Le poète est en alerte, son regard saisit le réel, il sait dire les mots, j'aime aussi le rapprochement entre "rougis" et "pinceau".
Répondre
C
<br /> <br /> Je reconnais la fille du peintre qui aime ce rapprochement. A bientôt, Alice.<br /> <br /> <br /> <br />
V
Vous prendrez bien une rosée de parfum pour la route ...<br /> <br /> Sur la sente de la montagne<br /> Soudain<br /> Le soleil du matin<br /> et de la fleur de prunus<br /> Le parfum<br /> <br /> Bashô - 1644/ 1694
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Valdy, pour cet écho. Mai-Ly ou Eclat de la Fleur de prunus, c'est le prénom de ma petite-fille. Un parfum qui m'accompagne.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Elégante façon de poser ta plume !
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, Carole : "Sans rien qui pèse ou qui pose", c'est ce que je souhaite.<br /> <br /> <br /> <br />
D
Un texte où l'on ressent toute cette dévotion à la nature. Bises Dan
Répondre
C
<br /> <br /> Une dévotion sans doute dûe, en partie, au bouddhisme. Merci, Dan, de votre venue au bord de l'étang.<br /> <br /> <br /> <br />
N
Votre touche bleue pour ce poème oriental.
Répondre
C
<br /> <br /> Ne maniant pas le pinceau, je manie- bien modestement- les effets de mon logiciel Picasa. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bonjour Catheau,<br /> <br /> Des mots bleus sur ce merveilleux cliché où fredonne un soupir bleu évasion.<br /> Bonne pause<br /> A bientôt Catheau<br /> Martine
Répondre
C
<br /> <br /> Me voilà de retour, Martine. A bientôt sur votre blog où les bleus sont aussi bien beaux.<br /> <br /> <br /> <br />
S
Ce paysage rentre dans nos prunelles presque égarées. L'idéal, "dans les bambous", "sur la haie", "Au fond de l'air"... Merci, Catheau. Bonne pause! Suzâme
Répondre
C
<br /> <br /> Un poème découvert dans l'anthologie que vient de m'offrir ma belle-fille pour mon anniversaire. Tout une littérature s'y ouvre à moi ou plus tôt je m'ouvre à elle.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Le Vietnam est dans ses paysages grandioses, avec un sentiment de paix sur le soir tombant, on se pose un instant...
Répondre
C
<br /> <br /> Une paix que vous avez dû éprouver en le visitant. Comme je vous envie !<br /> <br /> <br /> <br />
F
de jolis mots
Répondre
C
<br /> <br /> Des mots venus d'un pays lointain dont la résonance est cependant universelle. Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche