Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2022 4 13 /01 /janvier /2022 17:42

La Madeleine aux deux flammes, Georges de la Tour

 

Dans les années profondes

Où ma vie s’est lovée

Les journées surabondent

Dans un temps chaviré

 

Dans les années d’enfance

Je rêvais follement

Futur en fulgurance

Amours infiniment

 

Dans les années fertiles

Où j’avançais choisie

La vie était idylle

Au goût de l’ambroisie

 

Dans les années lointaines

Où mon cœur a battu

Les visages essaiment

Et les voix se sont tues

 

Et dans l’année nouvelle

Incertaine empesée

J’aspire à l’étincelle

Qui saura m’embraser

 

Pour 2022 qui commence,

le 13 janvier 2022

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Merci, Catheau, pour ces vœux tout en demi-teinte - et qui renvoient au temps qui passe, à Modiano, à Proust...
Répondre
C
Oui, Noune, je suis toujours un peu mélancolique !
S
Magnifique poème. Vive votre poésie !
Répondre
C
Merci, chère Suzâme, lectrice fidèle !

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche