Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2021 4 11 /02 /février /2021 11:02

Dans l'église Sainte-Croix de Marson (Photo ex-libris.over-blog.com)

C’était vers le midi

Au temps d’Epiphanie

L’église solitaire

Ouverte à la lumière

Le prie-Dieu en velours

Dans le rouge du jour

Le lutrin immobile

Attendant l’Evangile

Sur l’autel en tuffeau

Des fleurs en chapiteau

Dans l’ombre des branchages

Glissant sur son visage

La blanche Vierge-mère

Que le soleil éclaire

Tient dans ses bras l’Enfant

En offrande à l’orant

Qui prie seul à genoux

Sous les tiges du houx

C'était vers le midi

Au temps d'Epiphanie

J’ai vu l’Amour sans âge

Dans l’ombre des branchages

Dans l’église de Marson, mercredi 20 janvier 2020

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonjour Catheau,

Vous en voyez de belles choses dans ces branchages.
C'est magnifique!
:)
Répondre
C
Oui, Martine, ce fut un bel instant, lumineux !
A
Qu'il soit célébré et loué l'Amour sans âge, l'Amour de toute éternité ...
Répondre
C
Merci, Annick, de votre visite entre mes pages.
E
que c'est beau, la photo, les impressions, je vois en écho, pour la blancheur et la pureté, la communiante du Picasso de 15 ans...
Répondre
C
Merci, Emma, de me faire connaître cette toile académique du jeune Picasso que je ne connaissais pas. Comment y percevoir l'artiste protéiforme qu'il deviendra ?

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche