Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 20:55

Pie et son oisillon (DPR/AFP Archives Sebastian Kahnert)

Un bataillon de Pies régnait sur un quartier,

Réveillant de ses cris les rues du voisinage ;

L’Ajasse  avait fierté d’ainsi s’égosiller

Et se souciait bien peu de causer du dommage.

 

Le soir, elles s’en venaient, jacassantes, bavardes,

En reines  des jardins sans aucune vergogne :

C’était conciliabules, causeries piaillardes,

Si l’on récriminait, elles criaient Qui Qu’en grogne !

 

Ces fières demoiselles, vêtues de noir et blanc,

D’un éden sévrien se croyant les maîtresses,

Virent d’un mauvais œil un Lapin nonchalant

Dessus leur territoire, insulte manifeste !

 

Quand le pauvre Animal se promenait tranquille,

Elles fondaient sur lui en un vol en festons ;

De leur becs acérés usant comme d’aiguilles,

En harpies irritées elles piquaient le Piéton.

 

Le Tête-de-Lion n’avait d’autre recours

De se carapater jusque dans le garage

Qu’on lui avait donné comme issue de secours ;

Il était terrifié par cet assaut sauvage.

 

Il fallut attendre un quidam en colère

Qui, de sa carabine, en une volée de plombs,

Secourut à propos le roux bouc-émissaire,

Qui échappa ainsi à la loi du talion.

 

Moralité

 

Méfiez-vous de la pie,

Bavarde,

Si vous n’y prenez garde,

De son bec elle brocarde

Et vous met en charpie.

 

Fable librement inspirée par la présence de pies agressives et d’un lapin-nain dans le jardin de mes petits-enfants.

 

Le 12 juin 2020

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
le lapin Rex, et nain
Sauvé des coups de becs
Par une plume amie!
Répondre
C
Merci, Noune, pour ce joli commentaire. La plume, un moyen de survie ?
E
Coucou Cathy , oui j'aime beaucoup ta fable sans oublier ce petit lapin ! . Bon Dimanche à vous deux et à bientôt ,
Répondre
C
Merci, Christiane. Ce lapin-nain est marqué par le sort. Heureusement, il a de bons maîtres. A bientôt sur ton blog.
E
Nous avons aussi dans le voisinage quelques exemplaires de ces nonnes jacassantes en double cornettes, mais (helas) point de lapin nain dans les rues de Becon les bruyères (qui n'ont de bruyère que le nom!) !! Magnifique fable, chantante (ou croirait les entendre ces bruyantes bêtes) et toujours teintée de ton humour si subtil. Merci Cathy. Bizz des Dudus
Répondre
C
Eric, j'aime bien ton image de nonnes en double cornette.Ce pauvre lapin connaît bien des mésaventures. J'ai dit à Charles et Diane de mettre un épouvantail.

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche