Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 15:59

Cygne noir (Photo Le Progrès)

Mon journal de jeunesse me réserve bien des surprises. Ainsi, sur mon écriture, je retrouve ce commentaire fait par un ami de mes parents qui s'appelait Paul. Je crois qu'il était assez perspicace, quoique le mot "destructeur" me fasse un peu peur ! Il écrit :

" Ton écriture revêt une forme, un aspect mathématique dont tu uses pour voiler ta pensée. Elle relève de l'indifférence du cygne qui passe - superbe et serein sur l'eau plate. L'on ne voit pas ses pattes s'agiter. Un équilibre écrasant, destructeur."

Il faudrait donc être d'accord avec la graphologue Bernadette de la Taille lorsqu'elle écrit : "L'écriture révèle notre personnalité profonde, il est plus facile de se dissimuler par la parole que par l'écrit." Et peut-être me réincarnerai-je un jour en un cygne noir.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonjour Catheau. sacré commentaire sur votre journal. Très troublant. <br /> Il est vrai, par ailleurs, que la graphologie peut deviner bien des choses que cachent les mots
Répondre
C
Je me souvenais vaguement que cet ami avait fait un commentaire sur mon écriture où il était question d'un cygne. Je n'en reviens pas de l'avoir conservé ! Déjà, je notais beaucoup.

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche