Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 15:51

Deux Lapins nains vivaient heureux comme Epicure

Chez deux  Bourgeois-Bohèmes, partisans de Nature,

Qui s’en furent un jour pour une croisière ;

Des Têtes de lion il fallut se défaire.

La Dame, sûrement, les mit dans un carton

Et les jeta vivement, sans une hésitation,

Dans un jardin lointain par-dessus la clôture :

Pour nos pauvres Lapins, quelle mésaventure !

Quand le soir fut venu, le blanc fit tant la fête

Qu’il mourut bien vite d’une indigeste herbette ;

Quant à l’avisé noir, il se mit dans un coin

Attendant sagement soleil du lendemain.

Le Maître de céans, après maintes esquives,

Parvint à l’attraper, ultime tentative.

Appelant ses Enfants et sa Femme à grands cris,

Il montre le captif à ses Bambins ravis,

Qui caressent le poil du tremblant animal,

Anxieux, on le comprend, d’un sort futur fatal.

Sa crainte était en vain, on l’accueillit si bien

Qu’il se retrouva vite tel un vrai patricien.

On le dota fissa d’un luxueux clapier

Avec nombre d’étages reliés d’escaliers,

Où  le Conin* pouvait s’ébrouer sans mesure,

Manger force carottes et riches épluchures.

Mais ce qu’il préférait, c’était la promenade,

- Certes sans les gambades et puis les cavalcades -

Quand la Fille du Maître le maintenait en laisse,

Tout soumis qu’il était à sa jolie maîtresse.

« Trèfle de plaisanterie » se disait mon Lapin,

« J’ai bien failli mourir avec des turlupins,

Me voilà bienheureux d’avoir trouvé des maîtres

Qui ne me jetteront pas hors de leur périmètre. »

Fable librement inspirée par l’arrivée fortuite de deux lapins nains, négligemment jetés dans le jardin de mon fils.

.* Conin est l'ancien nom du lapin comme goupil était celui du renard.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Pas de lapins dans mon jardin. Un rat-taupe, un jour, a dévoré plus de 300 tulipes. depuis, il n'est pas revenu et c'est tant mieux.
Juste merle et merlette, mésanges et tant d'autres oiseaux et insectes.
Merci Catheau. Plaisir partagé car j'aime tant venir chez vous
;)
Répondre
C
Il y a tant d'aventures dans nos jardins !
M
Bonjour Catheau,

Quelle jolie fable. En même temps j'apprends cet autre nom pour le lapin.
Merci aussi pour votre visite chez moi
Bonne journée à vous
Répondre
C
Martine, c'est toujours un plaisir rare de lire votre billet dominical, illustré avec art ! Peut-être des lapins viennent-ils aussi folâtrer dans votre jardin enchanté.
E
Bonjour Cathy , oui j'aime beaucoup ton texte ! . Bonne semaine pascale mais bien tristounette cette année . Pas de réunion avec les enfants comme pour beaucoup ! . Avec avance bonnes fêtes de Pâques , je vous embrasse ,
Répondre
C
Tu pourras quand même manger des lapins en chocolat... avec un masque !
S
J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.
Répondre
C
Merci, Shana, de votre visite qui me permet de découvrir votre univers onirique.
E
Oui voilà une belle histoire bien agréable ! . Bonne fin de semaine bien au calme loin des microbes à toi et à Alain , je t'embrasse ,
Répondre
C
Une histoire véridique qui nous a tous surpris, et scandalisés aussi ! Bon confinement à vous deux.
N
Grace à ce crime de lèse voisinage
Nous avons belle fable, qui finit sans dommage.
Répondre
C
Merci, Noune. Ce lapin fait désormais le bonheur de mes petits-enfants.

Présentation

  • : Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche