Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 07:41

  Dallage P

 

 

 

C’est un dallage rouge

Avec des joints qui bougent

Des tomettes carrées

Que le temps a rongées

 

Si je l’interrogeais

Dieu sait ce qu’il dirait

De tous ses habitants

Morts il y a longtemps

 

Il voudrait raconter

Quand le très vieil abbé

Allait s’agenouillant

Recueilli et priant

 

Il se rappelle bien

La femme au petit chien

Assise à son meneau

Derrière les vitraux

 

Et il frissonnait d’aise

Quand sa robe de braise

Caressait doucement

Sa peau froide en glissant

 

Il dit et il chuchote

Les souliers et les bottes

Qui laissaient sur sa joue

De la pluie de la boue

 

Il aimerait pourtant

Que revienne le temps

Des anciens villageois

Des beaux bals d'autrefois 

 

Sous les talons pointus

Les galoches têtues

Son vieux cœur rougeoyant

Tremblait infiniment

 

C’est un dallage rouge

Avec des joints qui bougent

Sur sa tomette usée

Moi j’aime bien marcher

 

 

 

Pour la communauté Entre Ombre et Lumière,

Thème proposé par Parisianne :

 Sous nos pas

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 07:53

  héron sur l'étang P

Héron au-dessus de l'étang de pêche de Rou (Samedi 16 avril 2011)

 

 

 

Des berges de l’étang

Dans un grand mouvement

Dans un grand bruissement

J’ai vu des pattes grêles

J’ai vu de vives ailes

Un bec comme une lame

Un volant oriflamme

Le vol lent et grisé

D’un beau héron cendré

 

 

  héron 3 P

  Héron dans le ciel, au-dessus de l'étang de pêche (Samedi 16 avril 2011)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 23:00

  Aborigènes Protégé

Pancarte dans les Jardins botaniques de Sydney,

commémorant  "the Day of Mourning", le Jour de Deuil du peuple aborigène,

le 26 janvier 1938

 

C’était il y a deux ans et demi, dans les jardins botaniques de Sydney. Une série de panneaux y rappelaient le long et douloureux parcours des premiers habitants de l’Australie, les Aborigènes, pour la reconquête de leur dignité perdue.

Cette photo et ce texte évoquent le 26 janvier 1938, qui fut « Jour de deuil », et journée de protestation contre les 150 années de colonisation britannique, les traitements impitoyables et la saisie des terres dont ce peuple fut la victime.

Le reconnaissance de la citoyenneté australienne ne lui fut acquise qu’en 1967 et ce n’est qu’en 2008 que le gouvernement de Kevin Rudd a demandé pardon aux Aborigènes pour l’assimilation forcée des « générations volées ».

En 1780, lorsque les Anglais débarquèrent  sur la terre du vent du Sud, ne l’avaient-ils pas déclarée « Terra nullius », autrement dit « Terre vierge » ?

A l’occasion de la proposition de cette photo pour la Communauté Entre Ombre et Lumière, je publie de nouveau ce poème, écrit après mon voyage, et inspiré par le sort tragique des Aborigènes.

 

Au rocher sacré

 

Dans un repli du rocher

J’ai vu la vie d’un peuple

En transhumance

Aux lointains des vallées mortes

 

Il lisait dans le doux de la nuit

Des couronnes de feuilles

Ceignaient son front

Le ciel était son baldaquin

 

Dans les plis de la terre

J’ai vu l’enfant noir

Aux cheveux blonds

Il se baignait dans la clarté de l’eau

 

Avec son bâton

Il dessinait des ronds

Sur la terre rouge

C’était le Temps du Rêve

 

Dans le creux de l’ancien caillou

J’ai vu l’homme aux bras de lune

Et j’ai rêvé la femme

Aux seins de soie

 

Dans l’anfractuosité de la pierre

J’ai vu l’autre à la couleur de neige

Il fendait les crânes

Il crevait les yeux

 

Dans l’obscurité minérale

J’ai vu le fossoyeur perfide

Qui creuse le chagrin

Et les larmes

 

Dans les recoins secrets

J’ai vu la mort d’un peuple

Au rocher sacré

Qu'ils appellent Uluru

 

 

 

Pour la Communauté de Hauteclaire,

Entre Ombre et Lumière,

Thème proposé par Anne Le Sonneur :

Pancartes, panneaux, enseignes de villes

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 09:08

  Hirondelles P

       Hirondelles au nid sous le porche (Avril 2010)

 

 

 

 

Quand s’en revient l’hirondelle

Sous le porche de tuffeau

Le ciel rit à tire-d’aile

 

Elle vole en sentinelle

En piqués pyramidaux

Quand s’en revient l’hirondelle

 

Son nid comme une nacelle

Se blottit en contrehaut

Le ciel rit à tire-d’aile

 

Elle crie sa ritournelle

Et file son écheveau

Quand s’en revient l’hirondelle

 

Son ballet vif m’ensorcelle

Blanc et noir allegretto

Le ciel rit à tire-d’aile

 

Que j’aime la belle oiselle

Qui me dit le renouveau

Le ciel rit à tire-d’aile

Quand s’en revient l’hirondelle

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 17:42

  Cardamane Pr

Fleurs de cardamine dans le sous-bois (Vendredi 1er avril 2011)

 

 

 

C’est un premier avril

Et le printemps jubile

Tout de vert et de blanc

Sous un ciel insolent

 

C’est un premier avril

Et le geai volubile

Surpasse le coucou

Coureur de guilledou

 

C’est un premier avril

Et le chemin distille

Les chaleurs des sylvains

Sous les aiguilles de pin

 

C’est un premier avril

Eclatant de béryl

Le sous-bois s’illumine

Des fleurs de cardamine

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 07:45

   Père et fils P

  Père et fils aux courses (Dimanche 04 octobre 2010, Qatar Prix de l'Arc de Triomphe)

 

Ils sont allés

Au paddock

Ils les ont vu tourner

Ils les ont admirés

Ces Pégases ailés

Ces chevaux très racés

Il lui a expliqué

Les casaques en couleurs

La folie des parieurs

Ils ont lu les journaux

Vu les dames à chapeaux

Ils ont poussé des cris

Leurs jumelles brandies

Trépigné transpiré

Devant la piste verte

Quant passent les chevaux

En sauvage galop

 

Il sont là tous les deux

Semblables et heureux

Ils sont là deux jumeaux

Dans l’amour des chevaux

 

 

Pour la communauté Entre Ombre et Lumière,

Thème proposé par Alain : sur les pas de Doisneau,

Scènes de vie en noir et blanc 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:53

  img-web-1-05-0720-canard-colvert-appelant-en-bois-peint-epo

Canard colvert appelant, Bois peint du XIXe

 

 

Du petit fossé vert

Tapissé de coucous

Aux feuilles d’iris d’eau

Vives lames argentées

Où le courant se glisse

Pressé et ondoyant

Deux colverts ont jailli

Avec un grand bruit d’ailes

Battantes et affolées

Un envol éperdu

Levée brutale et drue

Pour un vol de concert

Deux noirs traits parallèles

Comme une signature

Sur le ciel du printemps

 

 

canards

Envol de canards sauvages,

M-L Fiot (1886-1953)

(Photo Art Curial)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 08:26

  Elizabeth mauve

 

Elle s’appelait Elizabeth

Mais on préférait Liz

Ou Lizzie

 

Je ne sais qu’une chose

C’est qu’elle avait des yeux

Comme je n'en vis jamais

Des yeux bleu violet

Des yeux bleu violine

Des yeux bleu colombin

Des yeux bleu zizolin

De mauve et d'améthyste

De lilas et de parme

   

Le mystérieux charme

D’une dernière étoile

Dont je vois le reflet

Comme dans un œil d’or

 

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Catiechris : étoiles

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:06

  Marché à port louis 2 P

  Marché à Port-Louis, Ile Maurice (Mars 2010)

 

Je voudrais tant m’en retourner

Au milieu des couleurs

Au milieu des senteurs

Des chants et des clameurs

Au loin très loin

Là-bas

Dans l’île

De Maurice d’Orange

Qu'on appelait de France

Dans la ville créole

Que Baudelaire aima

 

Sur le marché de Port-Louis

 

  Marché à port louis 1 P

Marché à Port-Louis, Ile Maurice (Mars 2010)

 

Nous y marchanderions

Nos dernières roupies

Et là nous remplirions

Nos paniers de raphia

Comme un vaste bazar

Tissus en cachemire

Fruit verdi du chouchou

Jaunissant giraumon

Brinzelle oblongue et mauve

Longiligne margoze

Lalo très recourbé

Limon ensoleillé

Bananes et papayes

 

 Marché Pointe aux piments

Etal à Pointe-aux-Piments, Ile Maurice (Mars 2010)

 

Dans l’air lourd et serein

Sous l’œil colonial

D’un gouverneur français

Sieur de La Bourdonnais

En ma bouche enflammée

Coulerait tout soudain

Le jus rouge et sucré

De la pomme d’amour

 

  

 

 

Pour la Communauté Entre Ombre et Lumière,

Thème : les marchés 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 14:57

 

Fritillaire P

Quatre fleurs de fritillaire "oeuf de pintade" (Jeudi 17 mars 2011)

 

 

 

Dans le petit chemin où courent les poneys

Vers la peupleraie haute aux arbres clairsemés

J’ai vu la fritillaire pintade bien nommée

Sommeillante dans l’herbe humide et piétinée

 

Etrange campanule à la robe en damier

Pointillisme blanchâtre mauve violacé

Nom d’un cornet à dés et d’un gallinacé

Humble fleur solitaire au destin menacé

 

Dans le petit chemin où courent les poneys

Dans un galop rapide une fuite endiablée

J’ai vu la fritillaire et sa tige dressée

Sur le vert-de-grisé sa clochette inclinée

 

Fragile fritillaire au charme très secret

Eclose au mois de mars et morte au mois de mai

Tu ornes les sentiers tel un rose collier

Mais ton parfum discret est bien empoisonné 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                    Poneys PLes poneys dans la peupleraie (Jeudi 17 mars 2011)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche