Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 07:13

  Ground zero 3

  Dimanche 11 septembre 2011, Au bassin du souvenir, à Ground Zero

                           (Photo Le Nouvel Observateur)

 

 

 

Où le verre et l’acier

S’élevaient babéliens

Dans le ciel des affaires

Là où ce fut la fournaise

Et l’enfer

Là où trois mille vies

Se sont embrasées

Ont été asphyxiées

Ont été consumées

Ont été calcinées 

Ont été sacrifiées

Sont parties en fumée

Sont devenues poussière

Dans le crématoire américain

A ciel ouvert

 

C’est désormais le creux

Rectangulaire

Celui de la douleur

Où pleurent

Les eaux du souvenir

Et où celui qui reste

Avec un papier calque

Vient retrouver

Vient caresser

Vient réécrire

Le nom

De celle qu’il aima

Sur la margelle grise

Le cœur à Ground Zero

 

Au lendemain du 11 septembre 2011

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 15:44

 

Enfant Steilen crédit RMN

Enfant, Steilen (Crédits MNM)

 

 

 

Pelotonnée

Sur le seuil de la porte

Pain d'épice doré

Par le soleil d'été

Parmi l'odeur du thym

De ses longs yeux

Mystérieux

Mai-Ly

Regarde

 

La tache couleur feu

Du rouge-gorge joyeux

Le pigeon haut perché

Ivre de roucouler

Le merle et sa merlette

Comme un couple en goguette

Le lézard preste et gris

A l'aplomb du granit

La fourmi vivandière

Filant dessous la terre

La toile d'araignée

Aux fils fins tissés

Un tout petit caillou

Brillant comme un bijou

 

Son regard

Psalmodie

L'infiniment petit

 

Et puis soudain

Son doigt

A l'ongle-coquillage

Interroge un nuage

 

La fusante hirondelle

A la danse arc-en-ciel

Le rapace immobile

Dont l'ombre se profile

Le trait en pointillé

D'un avion en fumée

Le ciel bleu sillage

Grand faiseur de mirages

 

Son regard

Va rêvant

Dans l'infiniment grand

 

Redeviendrais-je un jour

Cette petite fille

Sur le seuil de la porte

Qui découvre le monde

De ses yeux-univers ?

 

Pour Mai-Ly, ma petite-fille

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 19:39

    Dimanche 28 août 2011 Chapelles en Morbihan 003

  Congre mort sur la plage de la Roche Sèche (Samedi 27 août 2011)

(Photo ex-libris.over-blog.com)

 

 

 

Sur le sable mouillé

Aux algues enlacées

Echoué le sili mor

A l'abandon est mort

 

Il ne sourira plus

De sa bouche fendue

A la vive mâchoire

Au sourire barbare

 

Il n'attaquera plus

En assauts imprévus

Au fond des eaux profondes

La faune vagabonde

 

Il ne fixera plus

De son œil bleu aigu

Les rêveuses épaves

Leurs fantômes d'étraves

 

Il ne longera plus

En serpent ambigu

Les claires eaux côtières

Les courbes insulaires

 

Sur le sable mouillé

Le congre est échoué

La mouette au grand vent

Pleure un bel ondoyant

 

Sur la plage de la Roche Sèche,

Samedi 28 août 2011

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 07:00

    Vendredi 26 août 2011 ND de Pitié Locmaria 001

Pierre tombale de Pierre de Broërec, en pierre d'Anjou.  

Il mourut à Saumur  en 1340, "le jeudi avant la Saint-Martin d'hiver".

    La dalle, retrouvée dans la crypte de N-D de Pitié à Locmaria, était polychrome,

recouverte d'émaux disposés dans les interstices des gravures.

Pierre de Broërec y est représenté les mains jointes, l'épée et l'écu au côté.

Ses pieds reposent sur un lévrier et huit personnages l'entourent

dans l'attitude du recueillement et de la douleur.

    Le corps de Pierre de Broërec et la dalle furent rapportés à N-D de Pitié à Locmaria

par la volonté de son épouse Alix et de son frère Guillaume.

C'est une pièce maîtresse de l'art médiéval en Bretagne.   

(Photo ex-libris.over-blog.com)

 

 

Pierre de Broërec où sont vos pierreries

Capitaine d'Auray où sont vos armoiries

Sous votre pierre tombale vous avez disparu

Et les pleureuses pleurent un chevalier rompu

 

Pierre de Broërec vous étiez renommé

Vous aviez combattu les vieux ennemis anglais

La mort vous emporta la Saint-Martin d'hiver

Vous fûtes inhumé sous la pierre calcaire

 

Pierre de Broërec Alix vous aimait

Elle ne voulut point loin de vous demeurer

Son amour fidèle un jour vous ramena

En romane chapelle sise à Locmaria

 

Pierre de Broërec où donc est votre épée

Votre écu blasonné et votre lévrier

La mort vous a tout pris mais il reste de vous

La dalle tumulaire et Dieu vous a absous

 

A Notre-Dame de Pitié à Locmaria, près Ploemel,

Vendredi 26 août 2011

 

Vendredi 26 août 2011 ND de Pitié Locmaria 012

Notre-Dame de Pitié, ancienne chapelle de Templiers, à Locmaria. 

Triple vaisseau, elle disposait d'un choeur cathédrale qui a disparu.

(Photo ex-libris.over-blog.com)

 

 

Pour la communauté de Hauteclaire, Week-end du Petit Patrimoine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 08:16

 

renard charbonnier 2

      Renard charbonnier, Gravure ancienne, 1770

 

 

 

Aux lumières des phares

On a vu le renard

Le renard charbonnier

Ses pupilles-miroirs

Souple dans sa coulée

Il nous a regardés

Il était en maraude

En pleine baguenaude

Avec son ami-chat

 

Sous le ciel plein d'éclat

On a vu le renard

Le renard charbonnier

Dans sa pelisse noire

Loin de sa reposée

Avec grande arrogance

Il nous a regardés

 

Et puis il est passé

Ombre dans le silence

De cet instant d'été

 

 

Mi-juillet 2011

Début août 2011  

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 08:35

    maison-vignes

    Loge de vigne (Photo Interloire)

 

 

 

J'ai bien souvent marché dans les vignes d'Anjou

 

Sous la craie autrefois y nageaient des baleines

Et les tout-premiers hommes y frappaient leurs silex

 

La vigne se vrillait les raisins mûrissaient

Le sulfate vert-bleu répandait son haleine

Sur les feuilles d'Eden

 

L'herbe folle dansait parmi les fils de fer

Au bout des rangs rigides les roses pointaient fières

 

J'entendais dans l'air bleu

Les cisailles méchantes étêter les rameaux

Et les pampres fertiles

 

La terre en son giron sommeillait la vendange

Comme une femme grosse

 

Tout en bas du coteau rêvait la Loire douce

A la mer lointaine

 

Moi j'allais rêvasser dans une loge de vigne

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Lilou Frédotte : les chemins de campagne  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 17:16

    bloggif 4e46a5df02dd9

        Notre-Dame des Fleurs et le chemin fleuri qui mène à la fontaine

                                    (Plouharnel, fin juillet 2011)

 

 

A Itron er bleu

Notre-Dame des fleurs à fruits

Dans son enclos herbeux

Près d'un chemin fleuri

Nous avons admiré

Un arbre de Jessé

Cinq rois en sont les fleurs

Jésus en est le fruit

 

 

A Notre-Dame des Fleurs, en Plouharnel

 

 

 

Arbre de Jessé, Plouharnel

     L'Arbre de Jessé, bas-relief en albâtre blanc (XV° siècle),

                  Chapelle N-D des Fleurs, Plouharnel,

                                (Photo Topic Topos)

 

 

 

 

 

Pour la communauté de Hauteclaire, Week-End du Petit Patrimoine

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 09:39

    Sapho et ses compagnes

  Sapphô, Antoine-Christian Zacharie dit Tony Zacharie (1819-1899)  

(Photo Musées de Vienne)

 

 

 

 

 

Dans les terres de ma solitude

Les empreintes de mes pas ont disparu

Le son de ma voix a décru

 

Dans les forêts de ma solitude

Frappent les battements de mon cœur

Résonnent les échos lointains d'un bonheur

 

Dans les eaux de ma solitude

Flottent d'échevelés souvenirs

Surnagent de mélodieux sourires

 

Dans les allées de ma solitude

Surgissent des visages ignorés

Se murmurent des mots jamais prononcés

 

Dans les clairières de ma solitude

Refluent les longs malentendus

Se lève en moi un chant perdu

 

Dans les confins de ma solitude

Je me love aux tréfonds de moi-même

Pour que bruisse farouche un unique poème

 

 

 

 

Pour Papier libre de Juliette,

Thème : le goût de la solitude

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 18:11

 

    Août 2011 107

                Citrons dans un plat marocain (Mardi 09 août 2011)

                                    (Photo ex-libris.over-blog.com)

 

 

 

Je ne connais rien de plus jaune qu'un beau citron bien mûr

Chauffé par le soleil sa vive éclaboussure

Je ne connais rien de plus frais qu'un cédrat pamplemousse

Détaché de l'arbuste aspiré sur le pouce

 

Et la vie se consume

Avec ce goût-là

Celui de la chaleur et puis de l'amertume

 

 

 

 

 

 

Pour la communauté de Hauteclaire, Entre ombre et lumière,

Thème : Fruits et légumes

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 15:16

 

   

  Sérénité, Paul Delvaux, 1944

 

 

J'irai dans ce pays que je ne connais pas

Par-delà le lointain

Dans des palais perdus mon cœur y rougeoira

Pour toujours bohémien

 

Rêveuse j'errerai parmi des inconnus

Aux mots mystérieux

Mon oreille bruira au flux et au reflux

De sons mélodieux

 

Des marchands ambulants avec des perroquets

Aux plumes musiciennes

M'offriront des douceurs au parfum de bleuet

Je boirai aux fontaines

 

Les femmes y seront chastes aux blancheurs de vestales

Sous de hautains portiques

Elles auront des regards d'aurore boréale

Des larmes prophétiques

 

Les hommes hiératiques dresseront leur stature

Marmoréens kouros

Ignorants de l'amour et de ses forfaitures

De ses paroles fausses

 

J'irai dans ce pays j'y serai l'étrangère

Au regard oriflamme

Loin des miens loin de moi de ma native terre

Tout me sera dictame

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Lénaïg : le dépaysement

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche