Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 11:12

Bassin gelé 2 protégé 

Le bassin gelé 

 

 

 

Le bassin est de gel

Le matin est de givre

 

Les poissons prisonniers

Les herbes momifiées

L’eau verte pétrifiée

La pierre vitrifiée

   

Et mon cœur

En apnée

 

 

 

Bassin gelé.doc protégé

Poissons sous la glace dans le bassin

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 16:42

  bloggif le gui protégé

Le gui en boules (09 janvier 2011)

 

 

Dans les chemins mouillés

La terre est toute noire

Sueur

 

Sur les arbres efflanqués

Le gui est en pelotes

Maigreur

 

Dans le gras des sillons

Le blé vert est en rang

Guetteur

 

Une corne de chasse

De longs abois de chiens

Clameurs

 

Sur le fil électrique

Deux rapaces jumeaux

Torpeur

 

Invisibles oiseaux

Douce trémulation

D’ailleurs

 

Au blanc soleil d’hiver

Le rêve d’un départ

Migrateur

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 23:20

P1030618 

Les toits du village au matin

 

 

 

Dans l’air froid du matin

 

Les toits de mon village

En jeu de construction

Cubiste

 

Losanges et triangles

Bleuissement malade

Froidure

 

Panache de fumée

Rougeurs des cheminées 

Frileuses

 

Tracé fin des antennes

Tremblé dans l'atmosphère

 Pure

 

Orangé d'un arbuste

Vif claquement des dents

 Frissons

 

Oh ! de mes doigts gelés

Architecte rêveur

Dessiner

 

L’éclatement solaire

D’un mur de tuffeau

Rectangulaire

 

Lundi 13 décembre 2010, 08 h du matin

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 16:44

  Hubert van ravesteyn (1638 avant 1691)Nature morte aux noix

  Nature morte aux noix, au tabac et au vin, 1671, Hubert van Ravesteyn,

Musée des Beaux-arts de l'Ontario

  

 

Sous les noyers en ribambelle

Voici venir les damoiselles

Tenant paniers ronds et tressés

Dans leurs mains fines et gantées

 

Sous les noyers en file indienne

Elles fredonnent une rengaine

Qui n’a ni rime ni raison

Les pieds profonds dans le gazon

 

Sous les noyers en farandole

Elles content des fariboles

Mèches errantes et joues rosies

Par le vent frais le vent coulis

  

Sous les noyers du bel automne

Leurs silhouettes papillonnent

Les noix roulant dans les paniers

Elles bruiront dans les setiers

 

Sous les noyers en enfilade

Elles rêvent aux sérénades

Que leur chanteront leurs galants

Le soir venu au feu brûlant

 

Loin des noyers ensommeillés

Assises auprès des cheminées

Elles mangeront les cerneaux

Les énoiseuses des vigneaux

 

En ramassant des noix à Maison-Rouge,

Lundi 11 octobre 2010

 

 

 

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Harmonie 37 : le Temps  

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 16:44

 

  Châtaignes

Les bogues sur le chemin,

Jeudi 07 Octobre 2010 

 

Le soleil dans les arbres

 Et le vent dans les branches

Le bruit mat des bogues

Tombant  comme des gouttes

Sur nous dans la forêt

   

Promenade à Verrie,

Jeudi 07 Octobre 2010

 

 

Châtaignes 2

  Les bois de Verrie,

Jeudi 07 octobre 2010

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 22:20

nature morte avec poire et insectes Nature morte avec poire et insectes,

Justus Juncker, Francfort Statel Museum

 

Sous les quatre poiriers

Les poires sont tombées

Dans l’herbe dense et drue

Les fruits ont disparu

 

Sous les quatre poiriers

Je les ai ramassées

Elles avaient mûri

Elles avaient pourri

 

Sous les quatre poiriers

Je les ai rassemblées

Chair odoriférante

Exaltées par l’attente

 

Sous les quatre poiriers

Soudain j’ai suffoqué

Ivresse de la tonne

Aux senteurs de l’automne

 

Dans le jardin,

mercredi 15 septembre 2010

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 16:52

 

Le lavandin

  Lavande et lavandin au jardin, Juin 2010

 

Au creux de mon jardin

L’été chuchote enfin

Sur le ciel immobile

Les arbres font concile

L’air est bourdonnements

Frissons roucoulements

 

Les ronds millepertuis

La sauge en confettis

Les roses rougissantes

La clématite ardente

Les lys incandescents

Aux coloris grisants

Distillent un Orient

De parfums chatoyants

 

Dans les gras lavandins

Abeilles en va-et-vient

Sur la mer des lavandes

En blanches sarabandes

Papillons qui se posent

Ivres métamorphoses

 

papillon sur la lavande 

 Un papillon sur le lavandin, juin 2010

 

 

Pour le Jeudi en Poésie

des Croqueurs de Mots

Jeudi 24 juin 2010

 

 

 

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 14:22

 

Bassine 2

La bassine de cuivre après la pluie, Dimanche 02 mai 2010

 

                             

J’entends la pluie tomber sur les hautes fenêtres

L’eau du bassin se ride en cercles clapotants

Les hirondelles au nid aux petits s’enchevêtrent

La gouttière s’écoule en filets incessants

 

Les arbres du jardin en dégradés de vert

Dessinent leurs rondeurs sur le ciel gris d’orage

Les bourgeons se referment surpris à découvert

Et l’eau sur les pavés glisse en vagabondage

 

Je n’entends plus la pluie tomber sur les carreaux

La lumière a crié sur le tuf aveuglant

D’une seconde à l’autre ont fui les grandes eaux

Et le cuivre irradie au soleil ruisselant

 

 

 

 

Dimanche 02 mai 2010, 15h

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 13:48

                                                                                   

                                                         P1010450

                                                                   Haie d'aubépines à Erdeven, le 09 avril 2010

 

C'est le jardin d'enfance, la maison des mouettes,

On entend le printemps dans les trilles d'oiseaux,

Sur l'herbe haute et drue poussent les pâquerettes

Et les bourdons ronronnent à l'entour des sureaux.

 

Le buisson d'aubépines éclate en avalanches

Et partout sur les tiges éclosent les bourgeons ;

Les trois saules légers agitent au vent leurs branches,

Le jardin bruit et chante autour de la maison.

 

Sous le pas de la porte, les fourmis se promènent,

Un gros lézard joueur s'est caché dans le thym,

Les chevaux des voisins passent en file indienne,

Derrière la haie vive, on surprend leur chanfrein.

 

On va en bicyclette, on roule vers la plage,

Le sable coule doux entre nos pieds tout chauds ;

La mer est plate et bleue comme sur les images,

Les algues chevelues se décoiffent dans l'eau.

 

On s'allonge au soleil, les yeux se perdent au ciel

Très bleu et très profond ; seul un petit nuage

Se promène audacieux, on dirait qu'il appelle

La mouette rieuse et lui dit d'être sage.

 

On marche au bord des vagues : coquillages, galets,

Ecume abandonnée dessinent un collier blanc ;

La mer à nos chevilles serre comme un lacet,

Froide encore de l'hiver qui salue le printemps.

 

P1010445 

La Roche sèche, Erdeven, le 09 avril 2010

 

 

 

Samedi 10 avril 2010

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes de saison
commenter cet article

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche