Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 07:18

 The-graham-children.jpg

      The Graham Children, William Hoggarth

 

 

 

On était au printemps, période enchanteresse,

Deux mandarins couvaient dans leur cage dorée.

Une chatte survient, gourmande et chasseresse,

Jalouse des amours des oiseaux désirés.

Sa patte de velours rapide et assassine

Renverse en un clin d’œil l’abri des amoureux

Qui s’envolent éperdus loin de la gent féline.

La maîtresse des lieux, ignorante du jeu,

Interdite, découvre les restes du saccage,

Le sable éparpillé et les œufs fracassés,

La graine aux quatre vents dans un vrai marécage,

Et l’os blanc de la seiche en deux parties brisé.

Nostalgique du chant de ses deux compagnons,

Elle s’apprête  à châtier la chatte meurtrière,

Elle pleure et récrimine, gémit et se morfond,

Quand soudain elle entend une chanson légère.

Derrière le maroquin et le vélin des livres,

Ses mandarins sont là, cachés dans l’ombre fraîche,

Attendant qu’une  main vienne et les en délivre.

Armée de l’épuisette d’un amateur de pêche, 

La dame les capture précautionneusement,

Et, leur lissant la plume d’une tendre caresse,

Remet  le doux duo dans sa cage céans,

Vilipendant la chatte et ses noires prouesses.


Craignant à juste titre de sa foudre connaître

Les cris, les jérémiades et les coups de bâton,

La chatte s’en vint vite entre les bras du maître,

Et échappa ainsi à l’abomination.

 

Moralité

 

Lorsque l’on est coupable d’un délit domestique,

Un protecteur puissant vaut toutes les tactiques.

 

Fable librement inspirée par la mésaventure survenue aux deux mandarins de mon amie Bénédicte

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Fables
commenter cet article

commentaires

Martine 24/04/2014 05:47

Bonjour Catheau,

j'adore vos fables et autres textes d'ailleurs.
Tout comme Suzâme, je suis sous le charme de" Bestiaires". Un délice qui demeurera sur ma table de chevet. Car ce recueil est un enchantement du début à la fin. Il invite au sourire et à la
rêverie. Il m'a donné envie de redécouvrir " vers rêvés". Dan ce précédent, déjà, on découvrait le jardin, entre autre.
Un délice que je recommande d'acheter

Bonne journée à vous ;)
Martine

Catheau 02/05/2014 18:49



Merci, Martine, de vos mots encourageants. Je crois que nous aimons autant la nature l'une que l'autre et que nous la chantons chacune à notre manière. De retour des lointains asiatiques, je m'en
vais retrouver le chemin de votre blog.



Carole 24/04/2014 01:35

Fable élégante et pessimiste. Du La Fontaine, en somme.

Catheau 02/05/2014 18:40



Merci pour ces deux adjectifs qui conviennent si bien au Maître des Eaux et Forêts. Une absence de trois semaines m'a tenue éloignée de votre blog mais je vais rattraper mes lectures !



mansfield 19/04/2014 19:42

Comme c'est joli Catheau et très vivant, on visualise bien cette partie de chasse domestique, bravo!

Catheau 02/05/2014 18:32



Merci à mon amie Bénédicte qui m'en a fourni le sujet !



enriqueta 18/04/2014 17:23

Mon chat a cohabité pendant quelques temps avec un oiseau. ça s'est très bien passé.

Catheau 02/05/2014 18:29



Un chat et un oiseau s'aimait d'amour tendre... Une chanson pour Greco ?



old nut 11/04/2014 22:28

Vos fables sont un régal !

Catheau 02/05/2014 18:26



Merci, Old Nut. Les animaux ont tant ă nous dire !



Lenaïg 10/04/2014 09:45

Magnifique, Catheau, merci beaucoup.

Catheau 02/05/2014 18:21



Merci, Lenaïg. Heureuse de vous retrouver ici.



Nounedeb 10/04/2014 08:12

Une belle fable, et un récit qui s'écoule de la bouche comme l'eau d'une....Fontaine.
(Comme Suzâme je déguste "Clair bestiaire")

Catheau 10/04/2014 08:38



Merci, Noune, de votre  lecture. Je crois que les animaux sont aussi de bons compagnons pour vous. Amitiés angevines.



Suzâme 10/04/2014 08:04

Bonjour,
Je publie en commentaire un extrait de celui que je viens de saisir sur facebook, dès le matin, avant d'être assaillie de formulations administratives. Combien j'aime votre livre que je ne me
presserai pas de terminer tellement ces textes m'accompagnent.

"Un délice que cette fable qui nous rappelle la parution du deuxième livre "Clair Bestiaire" de Catherine Thévenet. Son recueil est sur ma table de chevet, précieux et partageur. Tout son petit
monde animal m'attend chaque soir au simple frissonnement d'une page, une seule, oui, pour recevoir chaque texte, stimulant l'impulsion de ma découverte, de ma curiosité - l'effet de surprise
n'est-il pas inhérent à la créativité de l'auteure au-delà de sa forme d'écriture très maîtrisée - et la perspective de notre complicité.
http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342019148

Catheau 10/04/2014 08:36



Merci, Suzâme, de votre commentaire si chaleureux. Je crois en effet qu'il faut "picorer" ces textes, reflet de mon regard curieux sur les animaux. A bientôt sur la toile.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche