Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 18:40

 

 Cubaust-visages.JPG

 

Vers la fin de notre séjour en Australie, à Bondi, je me suis rendue au Bondi Pavillon pour y  voir une petite exposition de peinture, intitulée A lo Cubano. Du  05 au 17 février 2013 y étaient exposées des toiles d’artistes cubains et particulièrement de Reinaldo Valera. Déjà venu à Bondi, Sydney et Melbourne, Valera est un peintre cubain qui expose pour la cinquième fois en Australie.  Ses toiles proposent un aperçu  vivant et coloré de la vie à Cuba à travers des portraits d’hommes et de femmes, des scènes d’intérieur, que sa fantaisie et son style puissant s’amusent à détourner. L'emblématique cigare cubain y est en bonne place ! Derrière ces toiles souvent proches de la caricature, point cependant une certaine tristesse et un regard qui dit la lassitude d’un quotidien pas toujours facile. On peut y découvrir aussi de nombreux croquis qui sont le point de départ de son inspiration picturale.

Cubaust cuisiniére

En parlant avec le gardien des lieux, j’ai appris de quelle manière cet artiste cubain a traversé les mers pour aborder au continent austral. Stephen Burns, un Australien, m’a expliqué que c’est lui qui promeut les œuvres de Valera et qui s’attache à développer les liens entre La Grande Ile et Cuba. Il m’a conté son parcours, assez original ma foi, qui lui donne l’occasion désormais de pratiquer une activité qui lui plaît et lui permet de nombreuses rencontres.

Cubaust valera bon

Il a d’abord été importateur de vêtements à Vaucluse dans la banlieue chic de Sydney. Parlant espagnol, curieux de sport et de politique cubaine, il se lie d’amitié avec des joueurs de base-ball cubains rencontrés lors d’un tournoi pré-olympique. Invité à Cuba par ses nouveaux amis en février 2000, il tombe amoureux de La Havane où il fait par la suite de nombreux voyages. Il y rencontre sa femme Norma qui lui donne un fils, Alejandro. Apprenant que les immigrés jamaïcains jouaient au cricket à Cuba il y a cinquante ans, il entreprend de faire revivre ce sport en l’enseignant et en formant des équipes. Tâche ardue dans un pays où l’on joue surtout au base-ball ! Parallèlement, il fonde son entreprise culturelle, Cubaust (Cuba/Australie), laquelle entreprend de faire la promotion croisée des cultures australienne et cubaine.

Cubaust casserole

En dépit de mon anglais médiocre, j’ai apprécié cette rencontre avec un Australien dont l’ouverture d’esprit m’a beaucoup plu. Amoureux de Cuba, il m’en a vanté les beautés. Je reconnais cependant qu’il a gommé  tous les aspects fâcheux de la vie dans un des derniers pays communistes du monde.

Cubaust-autre.JPG

Toile d'un autre artiste cubain (dont j'ignore le nom)

 

Après avoir écrit ce billet, j'ai pensé au poème de la cubaine Nancy Morejon, qui pourrait exprimer l'amour que l'Australien Stephen Burns porte à Cuba. Il s'intitule "Divertimento (Bouteille à la mer, 1997)", Comme les aime Rafael Alberti (pour guitare) :

Entre l'épée et l'oeillet,

j'aime les utopies.

J'aime les arcs-en-ciel  et le cerf-volant

et j'aime le chant du pèlerin.

J'aime la chanson d'amour

entre l'ours et l'iguane.

J'aime les passeports : quand

cesseront d'exister les passeports ?

J'aime les labeurs du jour

et les tavernes

et la guitare à la nuit tombante.

J'aime une île plantée au beau milieu

de la gorge de Goliath

tel un palmier royal 

au centre du Golfe.

J'aime David.

J'aime cette liberté que j'appelle

immortelle.

 

Amo la libertad que es una

siempreviva.

 

Cubaust valera guitariste

 

 

Crédit photos : photographies des toiles prises par Stephen Burns

Sources : www.cubaust.com   

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

catiechris 16/08/2013 09:46

Je reviendrai quand j'aurai un peu plus de temps, ce matin le programme est chargé. Bonne journée !

ChristianeD 13/08/2013 16:37

Tu as fait des rencontres très intéressantes . J'aime le style de cet artiste qui a un côté caricatural et très coloré . Merci Cathy et te souhaite de bonnes vacances avec ta petite famille ! ..

Catheau 06/09/2013 18:50



Cela ne m'étonne pas que ce style te plaise, qui allie fantaisie et dérision. Nous sommes de retour dans nos pénates, au grand dam d'Alain !



Carole 12/08/2013 22:10

Merci, c'était une très belle rencontre. Ces volutes de fumée cubaine resteront dans nos mémoires.

Catheau 06/09/2013 18:48



Merci, Carole, pour ce commentaire ad hoc.



Suzâme 12/08/2013 20:13

Bonsoir Catheau,
Mes regrets de ne pas être présente s'effacent pour un enthousiasme soudain pour votre article et le choix des oeuvres présentées. Plus qu'un attrait pour un style méconnu, mon regard s'aiguise sur
les scènes et vole un peu de cet humour qui me manque en ce moment. Il frôle la dérision et probablement l'incarne, je n'ai pas assez de connaissance pour interpréter.
Ce sont vos articles qui nous ouvrent aux cultures sans frontières. Merci encore. Cordialement. Suzâme

Catheau 06/09/2013 18:47



J'espère que vous avez pu prendre quelques vacances et que l'humour vous est revenu mais je n'en doute pas ! A bientôt, Suzâme.



Nounedeb 11/08/2013 15:12

Nous découvrons ainsi un peintre qui caricature de façon débonnaire le quotidien de Cuba, et un poème gorgé de son atmosphère. Merci!

Catheau 06/09/2013 18:45



J'ai aimé chez lui cette vision surprenante de Cuba. Merci, Noune, de votre appréciation.



mansfield 11/08/2013 13:44

Partage des cultures, curiosité naturelle, c'est je pense le meilleur moyen de diffuser les savoirs, de s'ouvrir l'esprit, d'apprécier en l'autre ce qui permet de se découvrir, soi-même, un beau
cadeau que vous nous faites là Catheau.

Catheau 06/09/2013 18:44



C'est bien cette ouverture qui m'a séduite dans la démarche de cet Australien, à qui l'amour a donné un coup de pouce !



flipperine 11/08/2013 00:13

de drôles de personnages

Catheau 06/09/2013 18:43



Des personnages proches, en effet, de la caricature, très surprenants.



M'amzelle Jeanne 10/08/2013 20:25

Dépaysement total!
Joli reportage.. merci

Catheau 06/09/2013 18:42



Comme cette rencontre l'a été pour moi. Merci de l'avoir ressenti.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche