Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 22:41

Dadang-1.JPG

They give evidence, installation de Dadang Christanto à l'Art Gallery of NSW

(Photo ex-libris.over-blog.com, le 11 février 2013)

 

 

Ne voulant pas quitter Sydney sans avoir parcouru de nouveau la superbe Art Gallery of NSW, nous y sommes retournés le lundi 11 février 2013. Dans une salle un peu retirée de la partie Art moderne, l’impressionnante procession funéraire, érigée par l’artiste australien Dadang Christanto, s’est offerte à nous. Cette œuvre, intitulée They give evidence (1996-1997), saisit par son ampleur et sa dignité.

Les seize figures masculines et féminines de cette installation sont réalisées en poudre de terre cuite, mélangée avec de la fibre de verre et de la résine. Les vingt-deux pièces de vêtements que portent les personnages sont en tissu et en résine de couleur.

christando 3

D’origine indonésienne, descendant de Chinois, la famille de Dadang Christanto fut victime des massacres de 1965-66, perpétrés sous le régime de Suharto. Si l’œuvre est certes inspirée par la douleur personnelle de l’artiste, elle n’en témoigne pas moins de sa capacité à transcender sa souffrance intime pour accéder à l’universel.

Droites, figées pour l'éternité dans un cri silencieux sans fin, ces figures évoquent les victimes de la guerre et de la violence. Muettes, dans un geste d’offrande, elles portent le corps d’hommes, de femmes, d’enfants innocents qui ont été tués. Dans leur simplicité, leur silence, leur hiératisme, leur impuissance, elles témoignent de l’oppression, de l’injustice sociale, de l’inhumanité foncière de l’homme.

Acclamée au Japon en 1998, admirée à la 14 ème Biennale de Sao Paulo en 1998, cette œuvre fut exposée à Jakarta. On regrettera cependant que, pour voiler la nudité de ses personnages, l’artiste y ait été contraint de les recouvrir de tissu noir. Cachez cette mort que je ne saurais voir !

christando 4

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claude-Alice 26/02/2013 16:32

Elles s'imposent en leur silence.
De taille humaine ?
Bonheur de découvrir ton article

Catheau 03/03/2013 19:31



Un peu plus grande que la taille humaine : une belle impression artistique.



Mansfield 26/02/2013 15:35

Impressionnant de dignité, de force!

Catheau 03/03/2013 19:23



Comme une procession de pleureuses, porte-parole de tous leurs frères martyrisés. Une beauté muette.



Marc Lefrançois 26/02/2013 09:28

J'ai été frappé, en effet, par la beauté de certaines demeures! J'ai dû la voir, sans savoir qu'il s'agissait de cette maison...

Catheau 03/03/2013 19:20



Vos photos en ont excellemment rendu compte. Amicalement.



Nounedeb 26/02/2013 07:56

La photo est déjà émouvante; y être devait être très impressionnant.

Catheau 03/03/2013 19:19



Grande force du message de cet artiste ! Amitiés.



Martine 26/02/2013 07:21

On doit se surprendre à murmurer face à cette oeuvre, ou à rester muet tout simplement. L'impact est fort, très fort

Bonne journée à vous Catheau
;)
Martine

Catheau 03/03/2013 19:18



Le geste des personnages est en effet très expressif. Nous avons été très impressionnés.



flipperine 25/02/2013 23:12

des statues qui paraîssent être de vrais hommes

Catheau 03/03/2013 19:16



Oui, c'est très impressionnant et très beau. Merci, Flipperine, de me lire fidèlement.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche