Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 08:39

du-fleuve-rouge-au-1.jpg

  Deux jeunes filles, Mai Trung Thu, 1942, couleurs sur soie

 

 

Métro Villiers en haut des marches de la rue de Courcelles

Le temps est doux mais gris

J'attends Suzâme

Qui vient

Tout en bleu avec ses lunettes de poète

Tout près une brasserie avec des chaises orange et noir

Une petite table

On fait connaissance ou reconnaissance

Dehors la pluie tombe dru

Ensuite on va parmi les flaques

Sous les grilles noir et or du parc Monceau

 Et devant la statue d'Edouard Pailleron

Celui des CES en flammes

Veillé pour l'éternité par une demoiselle à tresse

Rue Vélasquez on entre au musée Cernuschi

L'homme qui aimait la Cité interdite

Et nous voilà déambulant "Du Fleuve Rouge au Mékong"


du-fleuve-rouge-au-2.jpg

Catalogue de l'exposition "Du Fleuve Rouge au Mékong, Visions du Viêt-nam", Editions Findakly

 

Cochinchine Tonkin Annam Indochine

Un Orient rêvé

Avec ses flamboyants rougeoyants

Ses petits pagodons dans les arbres

Ses femmes à la Gauguin

Ses lettrés silencieux

Ses barques lentes sur la baie d'Ha Long

Ses grands panneaux de bois

Laqués au Rhus succedanea

Coquille d'oeuf noir or argent

Tout un art ancestral

Qui dit les poissons rouges et les blanches aigrettes

Les belles endormies et les vivants marchés

Harmonie raffinement

De la cérémonie du thé

Beauté et langueur

Ovales blancs sereins sous les lourds cheveux noirs

Arrangement floral et cueillette des simples

Aux gestes délicats

Couleurs douces sur soie

Jamais la violence

Ils l'auront oubliée

 

Et pour chacune

L'image de quelqu'un

L'image de quelqu'une

Dans l'Annam disparu

 

Puis sous le grand bodhisattva noir

De Yungang

Parmi les Shang les Zhou les Han et les Song

On va rêvant

Aux fringants palefreniers et chevaux en partance

Aux mingki hiératiques tout au seuil de la mort

Au son des musiciens célestes

 

 

Suzanne Suzâme

Derrière ce prénom

Désormais un visage

En oriental voyage

  

Paris, musée Cernuschi, jeudi 11 octobre 2012

 

 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Textes libres
commenter cet article

commentaires

Suzâme 13/10/2012 18:10

Bonjour à vous,
Déjà si présente dans vos lignes et vous début d'ébauche hier soir et puis aujourd'hui mon animation sous la pluie de la Foire aux Livres à Nanterre, des poèmes en averses de lumière. Je serais
plus longue à publier cette belle intensité éprouvée de notre première rencontre à cette exposition. Votre plume reprend si bien notre parcours et ce que nous avons contemplé. Suzâme

Catheau 16/10/2012 15:29



Bravant ainsi les éléments, vous portez bien, Suzâme, votre qualificatif de "porteuse de poésie". Merci encore pour cette belle idée de visite au musée Cernuschi. 



flipperine 13/10/2012 17:29

un bon moment de passé

Catheau 16/10/2012 09:59



Un moment surprenant et exotique, que nous avons toutes deux aimé, Suzâme et moi.



mansfield 13/10/2012 16:35

Une belle rencontre qui a dû vous paraître bien exotique à toutes deux, comme deux personnes qui se rencontrent au cours d'un voyage et se découvrent l'une l'autre tout autant que la destination de
leur périple.
Merci Catheau de me faire revisiter avec tes mots,le Vietnam que j'ai découvert cet été.

Catheau 16/10/2012 09:59



Un endroit choisi intuitivement par Suzâme. Vous avez bien de la chance, Mansfield, d'être allée au Viêt-Nam, terre d'origine de ma belle-fille, et que j'aimerais tant découvrir.



Nounedeb 13/10/2012 14:46

J'étais dimanche 7 au musée Cernuschi! Nous aurions presque pu nous rencontrer! Dommage...
J'ai programmé un texte pour demain matin...

Catheau 16/10/2012 09:56



Dans votre texte, lu hier, toute l'âme du musée Cernuschi. Merci, Noune.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche