Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 08:42

 Petit écolier 2

L'école du village, Albert Anker

 

 

Il est bien loin déjà le parfum de l’école

Des dictées annonées des leçons rabâchées

Des jours où l’on jouait aux billes à pigeon-vole

Le cœur empanaché

 

Il ne reviendra plus le ciel de la marelle

On sautait sur un pied les genoux écorchés

Les garçons et les filles en belle ribambelle

Le cœur amouraché

 

Il s’est enfui le temps de la petite enfance

Quand on jouait aux barres et puis à chat-perché

Dans les rires et les cris d’une douce innocence

Le cœur effarouché

 

Mais il roule en moi comme une ronde toupie

Qui tourne infiniment sans en être empêchée

Un petit écolier dont j’ai la nostalgie

Dans mon cœur écorché

 

Pour le concours organisé par les Editions Omnibus, relayé par FaceBook,

link

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Concours
commenter cet article

commentaires

simple-regard 04/03/2012 12:24

Joli tableau, un petit retour dans la coure, moi c'était la corde à sauter, une véritable sauterelle quand j'y pense!
bon dimanche
Nathalie
merci de ta visite

Catheau 05/03/2012 09:07



Ah ! Le mouvement lent et régulier de la corde à sauter (parfois de deux). Un beau souvenir. Merci, Sylvie.



Monelle 02/03/2012 08:50

C'est vrai qu'il est bien loin le temps de l'école et de la marelle mais ainsi va la vie !
Bonne journée
Monelle

Catheau 05/03/2012 08:57



De temps en temps, il nous prend pourtant l'envie de sauter à cloche-pied ! Amicalement.



Suzâme 02/03/2012 04:35

Merci Catheau. Je le transmets dès aujourd'hui. J'espère que l'Editeur Omnibus vous remarquera. Quand à moi, je me suis endormie hier soir après la lecture d'un de vos poèmes. J'étais en compagnie
des fées et des feuilles. A bientôt. Suzâme

Catheau 05/03/2012 08:51



Merci, Suzâme, de donner vie à mes vers. Amitiés.



Suzâme 01/03/2012 21:02

De la bonne nostalgie à fleur de coeur qui se lit doucement, presque les yeux mouillés. Garçon ou fille, avons été mais la toupie s'est arrêtée, peut-être rangée dans le grenier, léguée aux petits
enfants... Très fort ce poème que j'aurais bien proposé à mon comité de lecture de mercredi prochain pour notre soirée du Printemps des Poètes sur "Enfances". Cordialement. Suzâme

Catheau 01/03/2012 23:11



Merci, Suzâme, pour votre commentaire. Je vous laisse toute latitude pour proposer ce texte à votre comité de lecture. Amitiés.



domsaum 01/03/2012 08:44

Bravo pour ce beau poème, jeux d'enfants insouciants et heureux.

Catheau 01/03/2012 23:05



Je suis heureuse que tu concoures toi aussi ! 



valdy 29/02/2012 13:17

Oui, l'école, une histoire de coeur aussi ... Et il semble qu'elle et vous, ayez eu un longue et belle histoire....
Valdy

Catheau 01/03/2012 22:58



Je fus en effet longtemps, aussi, de l'autre côté de la barrière. A bientôt chez vous, Valdy. 



claude le penseur 29/02/2012 06:59

Voici les mots d'un temps
Que les jeunes n'ont pas vu,
La joie et la douceur de l'instant,
Qui n'existera plus.
C'est les jeux vidéo et la télévision,
Qui ont pris la place du jeu de la marelle,
Où nous nous amusions après nos leçon,
Prolongeant nos soirées, tous en ribambelle.
amicalement
Claude

Catheau 01/03/2012 22:51



"Je vous parle d'un temps/ Que les moins de vingt ans/ Ne peuvent pas connaître..." Nous avons aimé le vivre. Merci, Claude, de votre venue ici.



Martine 28/02/2012 19:55

Bonsoir Catheau,

Des souvenirs... ce n'est pas ce qui manque dans un coin de notre coeur... Marqués à vie nous sommes
;)

Catheau 01/03/2012 22:46



Des bons et des mauvais, qui nous constituent. A bientôt.



Nounedeb 28/02/2012 15:35

Ils roulent en nous, ces souvenirs d'école que vous réveillez...

Catheau 01/03/2012 22:43



Des bons points, des croix d'honneur... et des mises au piquet. Un autre temps !



libre necessite 28/02/2012 10:05

Cette école communale qui m'a effarouché mais elle a su me donné les valeurs essentielles que l'on accorde pas toujours aux enfants d'aujourd'hui. Bises dan

Catheau 01/03/2012 22:38



Merci à vous, Dan, petit écolier timide. 



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche