Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 06:22

Voilier-dans-l-entree-de-la-baie-de-Sydney.JPG

Voilier dans l'entrée de la baie de Sydney

(Photo ex-libris.over-blog.com, 26 décembre 2012)

 

 

Parfois les enfants vont

Sur des voies au long cours

Par-delà les saisons

On attend leur retour

 

Parfois les enfants sont

Surprenants de détours

Bien loin de nos maisons

On a le coeur si lourd

 

Parfois les enfants vont

Dans d'étonnants parcours

Où ils feront moisson

De tristes et de beaux jours

 

Parfois les parents vont

Aux lointains carrefours

Retrouver leur garçon

Qu'ils aimeront toujours

 

Et si les parents sont

Patients et pleins d'amour

Tels les fils seront

Qui sont pères à leur tour

 

Mardi 15 janvier 2013, à Bondi Beach

pour l'anniversaire de Sébastien, père depuis douze jours

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annick SB 25/01/2013 13:27

Les enfants sont ce qu'il sont... Trois petits tours et puis s'en vont !
Les parents quant à eux ne vont pas toujours où il faut et sont alors très très inquiets ! Est-ce ça aimer ?

Catheau 01/02/2013 05:52


Aimer, c'est permettre à son enfant de prendre son envol et ne pas le retenir. Merci, Annick, de votre passage ici.


valdy 24/01/2013 10:46

Ainsi, la parentalité est un engagement à vie qui nous fait vivre les joies et les peines de nos enfants. Et vous le dîtes bien dans cette ronde ... Cette moisson australe et poétique, vous l'avez
puisée dans le petit poing fermé de Gabrielle...

Catheau 01/02/2013 05:27


Merci, Valdy, pour ce joli commentaire qui me touche.


mansfield 23/01/2013 19:45

Une mère à la peine.. un peu... heureuse pour son enfant.. surtout!

Catheau 01/02/2013 04:49


Un enfant qui devient père à son tour, et qui vivra les mêmes choses !


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche