Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 09:46

 

Yves Tanguy Jour de lenteur

  Jour de lenteur, Yves Tanguy

 

Valse alanguie de neige au carreau de la terre

Suspension du soleil aux bords du rayon vert

Constriction des méandres sous les ombellifères

 

Déploiement silencieux du bourgeon spiralé

Lenteur du derviche pétale abandonné

Procession chenillaire sur l’écorce ployée

 

Déliées arabesques aux doigts de la danseuse

Etirement du chat sur les heures soyeuses

Métamorphose ailée pesantes amoureuses

 

Aux neuvaines du ventre présences opiniâtres

Dans le berceau de l’eau entêtement du battre

Des enfants à venir aux regards bleus de pâtre

 

Dans les vieux cinémas ralenti des images

Paresse des journées au creux des coquillages

Paroles psalmodiées patient échafaudage

 

Apprentissage obscur griffes sur le papier

La plume à l’encre bleue toujours recommencée

Que naissent enfin les mots au secret alphabet

 

  Dali PersistenceOfMemory les montres molles

Persistance de la mémoire ou Les Montres molles, Salvador Dali 

 

Pour Le Casse-Tête  de la Semaine de Lajémy

Thème : Eloge de la lenteur

Mardi 1er juin 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

suzâme 05/06/2016 19:03

Votre plume exigeante a un pouvoir de création, de connaissances, de transposition et d'orchestration qui ne nuit jamais à votre inspiration. J'aime toujours me poser sur vos pages. Cordialement. Suzâme

Catheau 05/06/2016 19:17

Merci, Suzâme, de ce commentaire pour un poèmes déjà ancien mais que j'aime particulièrement.

Catheau 02/06/2010 13:50


Merci de votre commentaire et de vos visites.


Nounedeb 01/06/2010 14:48


Magnifique


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche