Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:00

 

 Muret-moussu.JPG

Muret moussu près de l'église de Rou

(Photo ex-libris.over-blog.com, Mars 2011)

 

 

C’est un muret de pierre

En haut d’un tertre vert

Souvent quand vient le soir

On m’y voit m’y asseoir

 

Dans un noir de velours

En moi meurt le grand jour

 

Et lorsque déraisonne

Mon cœur qui s’empoisonne

Dans la fraîcheur amère

Des lèvres de la terre

Je frôle infiniment

De mes doigts frissonnants

Le duvet de la mousse

Et son étoffe douce

 


Deuxième publication

Pour la communauté de Hauteclaire, entre Ombre et Lumière,

Thème : mousses et lichens

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marc Lefrançois 30/03/2012 10:34

Et elle n'est déjà plus de saison... même si je l'aime beaucoup, place aux bourgeons et aux fleurs!

Catheau 30/03/2012 23:02



On attend les mots en bouquet de votre dernier roman, Marc !



duriezphotos 28/03/2012 12:11

Un bien beau texte sans oublier ta photo , merci Cathy ! . Pas moyen de voir les blogues protégés par un mot de passe si l' on n'est pas d' Eklablog paraît il , vraiment bien dommage et pas
pratique ! . À bientôt ..

Catheau 30/03/2012 23:01



Je suis de retour sur la toile, ainsi que tu le vois. A bientôt au téléphone.



valdy 24/03/2012 11:27

Je reviens chez vous et, à vous relire, je me dis que les haikus que j'ai écrit on dû être inspirés par cette mousse ..
Amicalement,
Valdy

Catheau 30/03/2012 23:00



Une mousse en façon de muse. Merci, Valdy.



dictionnaire 23/03/2012 06:11

c'est apaisant ces mots

Catheau 30/03/2012 22:59



La poésie, comme un baume : j'en suis heureuse.



immobilier nice 23/03/2012 04:37

ça fait plaisir de lire ce poème

Catheau 30/03/2012 22:58



Merci de me lire au sein de la nuit niçoise.



Suzâme 22/03/2012 20:26

Une poésie qui me désaltère de ses mots et images. Un douceur d'évocation comme caresse poétique.
J'emporte votre recueil "Vers rêvés" pour une semaine dans le Cotentin. Cette lecture commencée trouvera la sérénité pour l'approfondir. J'aime votre style et surtout votre sensibilité. J'espère en
parler à ma manière dans une prochaine parution en avril. A bientôt. Suzâme

Catheau 30/03/2012 22:57



Bonne escapade en Cotentin. Pour ma part, je reviens des bords de la mer du Nord. J'espère que vous rêverez avec mes vers. Amitiés.



valdy 21/03/2012 10:36

La mousse, même sur la pierre, a la douceur consolatrice de la terre nourricière,
Un très joli poème mélancolique Catheau,
Belle journée à vous,
Valdy

valdy 21/03/2012 10:33

Même sur la pierre, la mousse
a la douceur consolatrice
de la terre nourricière,

Un très joli poème mélancolique Catheau

Catheau 30/03/2012 22:53



Des mousses vivante, et très anciennes. A bientôt, Valdy.



Hauteclaire 21/03/2012 01:48

La mousse et son contact doux pour apaiser la douceur de la nuit ...
Un muret de pierre dont je sens la présence.

Merci pour ce moment de méditation

Catheau 30/03/2012 22:52



Merci, Hauteclaire ; c'est bien cette sensation d'une pause rêveuse que j'ai voulu transmettre. Amicalement.



Anne L S 20/03/2012 22:37

Quelques mots de mousse, Catheau, comme ils me viennent... Faut-il grimper le mur, pour voir au-delà ? Ou rester là, immobile, pour entendre le battement de la pierre ?
Paroles de mousses ? je crois bien que le mouvement réel naît de l'écoute.

Catheau 30/03/2012 22:50



A l'écoute du minéral et du végétal, ainsi que vous le faites, Anne, toujours superbement en mots et en images.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche