Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 23:08

GR_vidocq_caricature.gif

 

On connaît le proverbe – un tantinet méchant – qui dit : « Dieu nous garde d’un et cetera et de notaire et d’un quiproquo d’apothicaire. »  A l'occasion d'un mariage familial, celui d'un notaire et d'une pharmacienne, je me suis amusée à corriger ce jugement avec cette petite fable de ma composition. Elle s’intitule :


Le Notaire et la belle Apothicaire


Un digne Tabellion toussait dans une étude,

Remplie de paperasse et d’actes écornés ;

Le vent froid du Grand Nord, dessous ces latitudes,

Le rendait cacochyme avec la goutte au nez.

Il mit sa houppelande et son calot de laine,

Prit sa plume et sa canne, ses lunettes chaussa,

Et s’en fut derechef, pestant et hors d’haleine,

Dans une pharmacie soigner son coryza.

Derrière le comptoir et sous les porcelaines,

Décomptant ses pastilles et rangeant ses flacons,

Bien loin des prescriptions rêvait la Pharmacienne,

Les yeux dans le Grand Bleu, songeant aux cigalons.

Je ne sais comme fit mon grimaud de Notaire,

Il y a bien des tours dessous les ronds-de-cuir :

« Je vous emmènerai tout autour de la terre,

Vous soignerez mes maux, je vous ferai sourire ! »

La belle lui donna gouttes et arnica

Qui guérirent in petto son patient de Notaire.

Il déclara sa flamme en moult et cetera

Et ainsi captiva la brune Apothicaire.

 

Moralité

 

Il était dans le vrai l’ermite de Croisset,

Qui inventa Emma et puis Monsieur Homais,

Sous la montre à gousset et le gilet du Maître,

Bat, vif et éloquent, un doux cœur de Poète.

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Fables
commenter cet article

commentaires

Edouard 07/06/2016 13:42

Je viens de retrouver ce texte, petit chef-d'oeuvre, qui me rappelle, si besoin en était!, quel talent tu as. Edouard.

Catheau 07/06/2016 15:30

Merci, mon cher frère ! Tu as bien des talents, toi aussi !

Marie 24/11/2014 13:20

J'ai du regarder certains mots dans le dictionnaire, on ne les emploie plus très souvent...

Catheau 26/11/2014 08:01



Cela aura donc enrichi votre vocabulaire. Tant mieux !!!



Nounedeb 01/11/2014 08:07

Délicieuse potion concoctée à l'ancienne. ** )

Catheau 01/11/2014 17:18



Merci, Noune, pour ce commentaire choisi ! Je reviendrai bientôt vous visiter.



Martine 01/11/2014 07:24

Bonjour Catheau

Rien n'arrête l'amour!
Très jolie fable . Je repars avec le sourire
;)

Catheau 01/11/2014 17:17



Je crois que les destinataires en ont aussi souri et c'était bien le but !



mansfield 31/10/2014 19:37

Je me sens diantrement concernée dites-moi, moi apothicaire au coeur souvent envolé loin de mon officine!

Catheau 01/11/2014 17:16



C'est vrai qu'on vous imagine aussi "les yeux dans le Grand Bleu", par-delà les mers !



Carole 31/10/2014 00:38

Rien n'étouffera jamais un coeur de poète, ni la tiédeur des études, ni l'amertume des potions.

Catheau 01/11/2014 17:15



Merci, Carole, pour ce joli commentaire.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche