Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 18:11

 

    Août 2011 107

                Citrons dans un plat marocain (Mardi 09 août 2011)

                                    (Photo ex-libris.over-blog.com)

 

 

 

Je ne connais rien de plus jaune qu'un beau citron bien mûr

Chauffé par le soleil sa vive éclaboussure

Je ne connais rien de plus frais qu'un cédrat pamplemousse

Détaché de l'arbuste aspiré sur le pouce

 

Et la vie se consume

Avec ce goût-là

Celui de la chaleur et puis de l'amertume

 

 

 

 

 

 

Pour la communauté de Hauteclaire, Entre ombre et lumière,

Thème : Fruits et légumes

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

emma 20/08/2011 13:16


J'ai aimé lire celui-là (même si le jaune citron m'a un peu piquée les yeux).


Catheau 21/08/2011 13:46



Dorénavant, j'essaierai de ne plus importuner mes lecteurs. Merci, Emma, d'avoir persévéré !



Anne d'Amico 13/08/2011 20:09


Ta conclusion est très réaliste, mais heureusement que ce n'est pas tous les jours pareils!
Bises!


Catheau 14/08/2011 12:14



L'avers et le revers de la vie. Merci, Anne.



domsaum 13/08/2011 19:54


En passant la souris sur le texte jaune citron, il devient bleu ... comme une orange, et comme le plat! et sa lecture m'a été facilitée.


Catheau 14/08/2011 09:24



C'est vrai que ce jaune n'est pas très lisible ! Merci d'avoir fait l'effort de le déchiffrer. Amitiés.



Martine 11/08/2011 13:39


Bonjour Catheau,

J'adore le citron, sous toutes ses formes à déguster. Quant au pamplemousse, s'il est rose, ça va car sinon, je le laisse. Je suis très sensible à l'amer.
Des mots bien agréables à lire sous cette jolie nature morte ensoleillée.

Belle journée à vous ;)
Martine


Catheau 12/08/2011 08:34



"Kennst du das Land wo die Zitronen blühn ?" : un rêve romantique. Merci, Martine, de votre visite.



chevrette13 10/08/2011 22:33


j'ai acheté la semaine dernière un livre consacré au citron, bienfaits, recettes...j'en suis au milieu du livre !! bisous


Catheau 10/08/2011 23:08



En effet, que ne fait-on pas avec le citron, ce fruit-miracle ? Amitiés.



fransua 10/08/2011 21:56


jaune citron pas faile à lire mais un fruit et una rticle plein de peps


Catheau 10/08/2011 23:07



Comme de boire un jus de citron le matin pour être en forme ! Amitiés.



Suzâme 10/08/2011 20:14


Bonsoir,
De la vie tout partager, son sucre et son amertume, goûter toujours son zeste de poésie. Belle inspiration. Suzâme


Catheau 10/08/2011 23:04



Une jolie manière de préciser ce que j'ai tenté de dire. A bientôt, Suzâme.



Elo 10/08/2011 18:21


Ce jaune est tellement éclatant qu'il en est difficile de le lire et d'en goûter la fraicheur et l'amertume ... Merci pour ce beau moment rayonnant ! Bises


Catheau 10/08/2011 23:02



Merci, Elo, d'avoir lu quand même ce texte. Amicalement vôtre.



Hauteclaire 10/08/2011 17:15


Bonjour Catheau
une très belle photo, et ainsi votre poème. Amertume souvent de la vie, douceur acidulée du fruit, pourtant.
Et nous aimons l'un comme l'autre...
Un petit peu difficile de lire dans cette couleur il me semble, si je puis me permettre ...
Bisous, avec un grand merci pour ce nouveau bel article


Catheau 10/08/2011 23:01



Un jaune citron, comme une encre sympathique peu lisible, je suis d'accord avec vous. Mais je trouvais ce choix adéquat. Amitiés.



Bricabrocamoi 10/08/2011 09:27


Une bonne idée pour ce thème ..que cette photo.
mais écrire en jaune .. pas très facile à lire !...
Bonne journée/


Catheau 10/08/2011 22:57



Je n'ai pu résister à ce jaune éclatant... Merci de votre visite.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche