Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 06:46

Criquet.JPG

Le criquet sur la table du jardin

(Photo ex-libris.over-blog.com, dimanche 05 août 2012)

 

 

Haussé sur une table, un criquet fier et gris

Se croyait roi du monde :

Avec son essaim, il avait dévasté provinces et pays,

L’antenne vagabonde.

Altier, il regardait le lézard des murailles,

La fourmi laborieuse ;

Il n’avait que mépris pour la vile piétaille

Et la gent besogneuse.

Il toisait, souverain, le petit peuple apode

Comme autant de sujets.

« Vous serez, disait-il, condamnés à l’exode

Car tel est mon souhait ! »

Un enfant turbulent fortuitement survient :

Le lézard file au trou,

La fourmi se faufile pour rejoindre les siens,

Lui, bondit tout d’un coup ;

Le soulier du garçon l’écrase sans vergogne.

L’insecte ainsi déchut :

Celui qui se croyait le duc de Bourgogne

Brise tel un fétu !

 

Moralité

 

Quand on est tout-puissant, il faut craindre la chute :

Plus haute est l’ascension, plus dure est la culbute.

 

A Kergavat, Dimanche 05 août 2012 


Fable librement inspirée de la présence d’un criquet sur la table du jardin et malencontreusement tué.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Fables
commenter cet article

commentaires

valdy 19/10/2012 21:24

Catheau ... vous êtes géniale !

Catheau 22/10/2012 22:10



Des compliments, point trop n'en faut : "La roche tarpéienne est près du Capitole" !



suzâme 08/08/2012 21:09

Ah qu'il est bon de vous lire. Si c'est fable me fait sourire, c'est que je reconnais les criquets qui ne croient en rien mais qui s'y croient devant les fourmis travailleuses. Sur cette table de
jardin tout est si clair et rien peut tout changer...Merci pour ce bonheur du soir... Suzâme

Catheau 15/08/2012 22:21



Je suis heureuse, Suzâme, de vous avoir distraite avec ma petite fable sans prétention.



Isabelle Gimbert-Aumage 08/08/2012 20:50

Un poème digne des fables de la Fontaine !
Comme est vraie la conclusion et combien de personnes devraient y songer !
Ce poème est agréable à lire et le thème bien exploité. Il ne faut quelque fois pas grand chose pour suggérer à l'âme poétesse quelques vers attrayants (en l'occurrence un pauvre insecte subitement
réduit au néant).
Amitiés,
Isabelle

Catheau 15/08/2012 22:18



Un petit incident du quotidien que j'ai eu envie de saisir. Merci, Isabelle, de votre visite.



Nounedeb 08/08/2012 17:22

Un criquet bien dodu qui aurait pu finir dans le gosier du héron de Carole....pour une autre fable!

Catheau 15/08/2012 22:16



Le Criquet et le Héron : qui s'y colle ?



Carole 08/08/2012 16:15

Une fable que La Fontaine aurait pu écrire pour Nicolas Fouquet !

Catheau 15/08/2012 22:14



Très juste, chère Carole ; je n'y avais pas pensé !



mansfield 08/08/2012 15:49

Jolie fable nous invitant à cultiver une part de modestie, ce qui est essentiel à l'équilibre de chacun.. Un conseil souvent bien utile. Merci Catheau.

Catheau 15/08/2012 22:13



Tant de gens se poussent du col ! Merci, Mansfield, de me lire avec constance;



Martine 08/08/2012 13:00

Et toc! Bien fait pour lui! Qu'on se le dise... quelque part... là-haut... dans les hautes sphères... :)
J'ai bien aimé cette fable Catheau. Merci

Bonne journée ;)
Martine

Catheau 15/08/2012 22:11



Ecrire une fable : toujours un exercice amusant qui invite en effet tout un chacun à la méditation.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche