Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 18:34

marie a à 12 ans meytens 1767-1768 

Portrait de Marie-Antoinette d'Autriche adolescente,

1767-1768, Martin van der Meytens 

 

Oh reine Marie-Antoinette,

Quand tu penchais ta fine tête

Tu aspirais le mets des dieux

Et tu fermais tes jolis yeux

 

Oh tendre Marie-Antoinette

Quand après bal et opérette

Dans ta frêle gorge incarnat

Se répandait le chocolat

 

Oh simple Marie-Antoinette

Quand exilée dans ta fermette

Tu humais sa noire vanille

Comme font les petites filles

 

Oh fière Marie-Antoinette

Quand inclinée sur l’épinette

Tu respirais la douce amande

Dont ta  bouche était si gourmande

 

Oh folle Marie-Antoinette

Quand dans l'oubli de l’étiquette

Tu dégustais toute troublée

Son doux  parfum fleur d’oranger

 

Oh rieuse Marie-Antoinette

Quand tu jouais aux devinettes

Cherchant son parfum d’orchidée

Trouvé par ton chocolatier

 

Oh  pensive Marie-Antoinette

Quand Fersen te contait fleurette

Tu savourais son ambre gris

Un élixir de très grand prix

 

Oh triste Marie-Antoinette

Quand a fui le temps de la fête

Se sont fanés myosotis

Des porcelaines de ton service

 

Oh tragique Marie-Antoinette

Ta tête est là sur la planchette

Tes tasses ont été brisées

Ton chocolat s’est renversé

 

 

service chocolat m a 

Service à chocolat en porcelaine de Sèvres de Marie-Antoinette 

 

 

Pour le Défi de la Semaine, n°41, proposé par Jill Bill pour les Croqueurs de Mots,

Thème : Le chocolat dans tous ses états

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Henri-Pierre 01/06/2015 17:28

Délicieusement tendre et amer...

Catheau 04/11/2010 09:12


Merci, Olivier. J'ai une immense compassion pour cette petite reine qui fut emportée dans le maëlstrom fou de la Révolution.


Olivier de Vaux 03/11/2010 15:12


J'aime bien le ton de ce poème mélancolique, c'est vrai le chocolat a un côté amer aussi.


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche