Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 18:39


P1010266

Dans le carnet de poésie de ma grand-mère, j’ai découvert ce poème, écrit de sa main au crayon de bois, d’une élégante écriture remontant vers la droite. Les initiales de la signature  (celle du prénom de ma grand-mère, Yvonne, et celle du prénom de son mari, Edouard, suivies de l’initiale de leur patronyme) y apparaissent à l’encre bleue, au stylo plume.

Les pages de la fin du carnet étant quasiment collées, je n’avais jamais vu ce texte ! Il semble avoir été écrit sous le coup d’une inspiration soudaine,  après peut-être une promenade sur la digue éventée de Malo-les-Bains.
Ce sont trois quatrains de trois tétramètres (malgré un pentasyllabe à la deuxième strophe), ponctués par un trisyllabe ou trimètre, aux rimes suivies. Pour dire un spectacle qui lui était familier, ma grand-mère a su trouver un rythme qui convient bien aux sautes d’humeur de la Mer du Nord.

 

 

 

 

La Mer du Nord

 

Les flots méchants
Aux tons changeants

Comme l’opale

… Elle râle

 

Teinte en vermeil

Par le clair soleil

Qui l’enchante

… Elle chante

 

D’un bleu d’azur

Sous le ciel pur

Calme et sans lie

… Elle prie.

 

Y E D




 

Digue de Malo les bains






Pour le Jeudi en Poésie de Brunô.
  

Jeudi 18 mars 2010.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kelcun 20/03/2010 16:48


Merci. C'est toujours agréable de vous rendre visite.
Les mots que vous offrez – ceux du poème, les vôtres aussi – ont le don de restituer, transmettre, susciter...


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche