Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 15:36

  pablo-picasso-mere-et-fils

  Mère et enfant, 1905, Pablo Picasso

 

 

Il y a longtemps

J’ai eu un enfant

J’avais vingt-quatre ans

Et le cœur battant

 

Il y a longtemps

La vie en plain-chant

Son regard confiant

Un amour strident

 

Il y a longtemps

Le temps au présent

Son sourire fervent

Pour seul habitant

 

Il y a longtemps

Le jour ruisselant

Son frémissement

De jeune alezan

 

Il y a longtemps

Un cœur transparent

Son  étonnement

Au matin givrant

  

Il y a longtemps

Un monde olifant

Son emportement

D'ombrageux torrent

 

Il y a longtemps

Un rêve grisant

Son âme au jusant

Voyageur errant

 

Pour moi maintenant

Comme un doux onguent

L’image au cadran

D’éternel enfant

 

 

Pour l'anniversaire de mon second fils

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Les chemins d'Anne Le Sonneur 15/01/2011 21:04


Picasso... la mère et l'enfant ! je vous accueille sur des "impressions de voyages", juste pour vous remercier, être là et vous envoyer une fleur d'hibiscus. Je fais paraître ce texte ce soir pour
que la douceur se dise. Anne


Catheau 15/01/2011 22:09



Merci, pour cet hibiscus, qui sera pour mon fils. Là où il est, en Australie, l'hibiscus est bleu. Dans le bush, il a la senteur de la mûre...



Les chemins d'Anne Le Sonneur 15/01/2011 20:46


Acceptez que je ne sois qu'écoute silencieuse dans l'onde de vos mots. Deux mains qui se rejoignent, sans un murmure. Anne


Catheau 15/01/2011 22:04



Un grand merci pour votre silence, toujours "à l'écoute".



Capucine 15/01/2011 18:10


Très belle harmonie entre les mots et l'image. Et toute la tendresse d'une mère à un fils...
Amicalement.
Capucine


Catheau 15/01/2011 22:00



Merci, Capucine, de votre visite. J'aime beaucoup les "maternités" de Picasso et celle-là si mélancoliquement douce.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche