Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 17:51

 

 P1250819.JPG

 

Sous les cabines rondes du gris téléphérique

Gronde la ville du Merlion le monstre maritime

Les jeux de construction des containers du port

Sous les grêles chevaux des grues


P1250791.JPG

 

Sentosa et ses jeux factices et éphémères

Les buildings de verre scintillants diamants

Le long lacis des routes aux voitures de fer

Et les hauts arbres verts


P1250797.JPG

 

Les cabines sans fin vont et viennent en silence

Vers le Mont Faber

La mer et puis le ciel se colorent de mauve

L’air moite et pesant vous fait une prison


P1250795.JPG

Les nuages sont gros des pluies de la mousson

Qui crépite soudain dans la nuit suspendue

 

Singapour, lundi 14  avril 2014,

vers 18 h 30, dans le téléphérique du Mont Faber


P1250813.JPG

 

 

Crédit Photos : ex-libris.over-blog.com, lundi 14 avril 2014

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 16/05/2014 07:59

J'aime particulièrement la première et la dernière photo, dont les reflets ajoutent du mystère à l'ambiance lourde de la mousson, que vous évoquez.

Catheau 18/05/2014 08:29



En haut du téléphérique, ce fut un orage cataclysmique !



Carole 15/05/2014 22:41

Belle évocation d'une ville très emblématique de l'Asie moderne.
Un voile de brume ou de pollution semble toujours recouvrir ces mégapoles.

Catheau 18/05/2014 08:28



Une ville trépidante mais étonnante dans sa diversité. 



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche