Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 18:06

 

 Rives-et-rivages.JPG

Sur la plage de Kerouriec, juillet 2012

(Photo ex-libris.over-blog.com, Effet Holga et Ombre projetée)

 

Où est donc cet enfant sage

Qui jouait sur le rivage,

Ramassait des coquillages

Et tressait de vieux cordages ?

 

Il a déserté la plage.

Où sont les enfantillages ?

 

Pour la communauté de Hauteclaire, Entre Ombre et Lumière,

Thème proposé par Reine-Claude : rives et rivages

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

valdy 25/10/2012 22:33

J'ai l'image de vagues annuelles d'enfants. Déposés sur les plages au début de l'été, seaux et coquillages à la main et qui repartiraient à la morne saison. A l'automne, lorsque la mer reprend ses
plages, où sont les enfantillages ?

Catheau 27/10/2012 21:51



Combien d'enfants, pourtant, n'auront jamais la chance de jouer avec un seau et des coquillages devant la mer ! Merci, Valdy, de vos visites.



valdy 19/10/2012 21:40

Je réalise en mangeant mes spaghettis que peut-être, je n'ai pas été diplomate ... C'est que, voyez-vous, vos trois fables m'ont véritablement installée dans l'esprit dix-huitièmiste du genre -si
rare , pertinent, drôle et difficile- c'est pourquoi je reviendrai plus tard goûter à la poésie ... Bravo encore
Valdy

Catheau 22/10/2012 22:14



Point du tout ! J'aime vos commentaires à brûle-pourpoint. Que cela ne vous gâte point le goût des spaghettis.



valdy 19/10/2012 21:26

Bien sûr c'est joli, mais je suis encore sous le coup de vos fables ... fabuleuses
A bientôt,
Valdy

Catheau 22/10/2012 22:11



Deux humeurs, deux styles, certes bien différents : c'est selon !



Anna 09/08/2012 15:16

J'aime bien ce genre de texte qui évoque l'enfance et essaie de sauver le temps irrémédiablement enfuit.

Catheau 18/08/2012 11:29



Merci, Anna. Je me sens irrémédiablement nostalgique. A bientôt entre vos pages.



Martine 09/08/2012 05:28

Bonjour Catheau,

L'enfance passe trop vite.
C'est pourquoi il faut se construire de beaux souvenirs...
Superbe billet
Bonne journée à vous
Martine

Catheau 18/08/2012 11:28



De beaux souvenirs qui se reconstruisent avec mes petits-enfants. Belle journée ensoleillée à vous.



Nounedeb 08/08/2012 17:37

Il a grandi,
Du cadre il est sorti
Pour aller dans sa vie
De jeune homme d'aujourd'hui.

Catheau 15/08/2012 22:17



Merci, Noune, pour votre écho.



Carole 07/08/2012 23:07

Un "enfantillage" doux et grave aussi. L'âge d'or est toujours derrière nous. Merci, Catheau, pour ce beau poème.

Catheau 15/08/2012 22:08



Merci, Carole. Un petit texte volé au temps si plein des vacances avec mes petits-enfants. Amicalement.



suzâme 07/08/2012 20:08

Votre poème comme un refrain nostalgique. Nul âge pour le chanter. Depuis longtemps déjà, où est l'enfance ?

Catheau 15/08/2012 22:06



"On ne guérit pas de son enfance". A bientôt, Suzâme.



mansfield 07/08/2012 19:20

Est-ce la fin des vacances ou la fin de l'enfance qui engendre ce beau parfum de nostalgie?

Catheau 15/08/2012 22:06



Pas encore la fin des vacances. Peut-être la présence de mes petits-enfants... Amitiés.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche